0
Bien-être

Stress, difficultés à dormir, tensions, … et si on essayait la sophrologie ?

18 mars 2019

Savez-vous qu’il y a plus de 11 millions de gens qui affirmaient en 2018 avoir déjà testé la sophrologie ? Que vous ne fassiez pas encore partie de ces 11 millions de convaincus, ou que vous hésitiez encore à la tester, j’avais envie de vous parler de cet outil simple et efficace pour renforcer la confiance en soi, améliorer la qualité de la vie, la santé et le bien-être global.

La sophrologie, c’est quoi ?

Synthèse des techniques de méditation, de visualisations, de relaxation et de respiration, la sophrologie développe la conscience. A ce titre, elle agit sur le corps et l’esprit. Elle permet de travailler sur les peurs, le stress, les angoisses et les tensions. Résultat, on se sent bien dans sa tête et dans sa peau.

Quelle est son origine ?

Le terme de sophrologie est issu de racines grecques et cette origine éclaire en fait sur la thérapie elle-même. Alors prête pour un petit cours de grec ancien rapide ?

En grec :

  • Sôssignifie “harmonieux”
  • Phrendésigne “l’esprit”
  • Logossignifie “la science”

Si l’on rassemble tout ça, on se retrouve avec la science de l’esprit harmonieux. Joli, non ?

La sophrologie agit sur le corps et l’esprit.

C’est un outil de développement personnel, qui entraîne l’esprit et le corps à développer leur sérénité et leur bien-être. C’est une discipline qui nous ancre dans le sol et dans notre corps. Elle nous aide à redécouvrir notre corps. Elle fait vibrer nos perceptions et nos émotions. La sophrologie harmonise les relations entre  le corps et l’esprit, elle les aide à fonctionner ensemble et non l’un contre l’autre ou l’un juxtaposé à l’autre. A ce titre, la sophrologie est un entraînement du corps et de l’esprit pour développer sérénité et mieux-être.

Pour arriver à ce but, le sophrologue s’appuie sur des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit. Il utilise l’activation de la pensée par la pleine conscience de l’attention pour canaliser la pensée à l’instant présent sur une partie du corps, un mot, une image, …

Parmi ces techniques, on trouve :

  • La respiration et la décontraction musculaire, majoritairement inspirées par le yoga
  • La visualisation, c’est-à-dire le fait de visualiser des images dans sa tête, de souvenirs agréables ou de projection dans le futur
  • La psychologie positive car toute l’énergie et les pensées sont canalisées pendant la séance de sophrologie vers un projet, un espoir.

Chaque sophrologue agréé aura ses techniques de prédilection, et les adaptera en fonction de vos besoins. Le sophrologue pratique avec son patient et pour ce faire il propose un protocole unique et personnalisé à chacune de ses patientes.

Pourquoi essayer la sophrologie ?

La sophrologie soigne le stress, les émotions, la douleur … les bleus de l’âme du quotidien. Elle donne des outils pour apprendre à garder le contrôle et aussi à augmenter ses capacités. Elle favorise la récupération et la prise de hauteur pour mieux gérer les émotions et gagner en confiance en soi.

Troubles des émotions, de l’humeur, dépression, angoisse, deuil, phonies et aussi maux corporels comme la spasmophilie, autant de troubles qui peuvent vous pousser à consulter un sophrologue.

  • Le stress chronique ou l’appréhension d’événements particuliers. La sophrologie permet d’apprendre des techniques de lâcher-prise qui, appliquées dans des situations de stress, permettent de relâcher la tension.
  • Le sommeil. Cette technique aide ceux qui ont du mal à s’endormir, qui souffrent d’insomnies ou ceux qui se réveillent en pleine nuit régulièrement. La sophrologie pour dormir mieux : c’est le pari de nombreux insomniaques.
  • Les douleurs. La sophrologie ne va pas faire disparaître les douleurs chroniques (maux de tête, de ventre, de dos…), mais apprendre à la personne qui la pratique des techniques pour mieux les supporter. D’ailleurs, de nombreux sophrologues travaillent désormais en hôpital, pour suivre certains patients !
  • La confiance en soi. La sophrologie augmente le potentiel et la performance en permettant à chacune de se sentir plus sereine et plus réactive, en un mot adaptable.

On peut pratiquer les exercices chez soi

Un bon sophrologue vous apprendra à vous approprier les techniques de relaxation et de méditation. Vous pourrez les appliquer vous-même dans les moments où vous en ressentez le besoin, et au cas par cas. Au même titre que le yoga ou la méditation, cet outil vous accompagnera dans vos difficultés quotidiennes, sans que vous ayez besoin d’un expert pour vous aider. Car l’enjeu pour la sophrologue est de vous rendre autonome et libre de vous entraîner toute seule.

On se reconnecte à soi.

Souvent, surtout si on n’y fait pas particulièrement attention prises dans le tourbillon de nos agendas, on a tendance à écouter quais exclusivement son mental et relativement peu son corps. Résultat on est déconnecté, pas centré. Et à force de ne pas écouter tous les messages de son corps, on finit par tomber malade. Burn out, dépression, douleurs chroniques, sensations d’étouffement, sont autant de signaux que le corps a émis et que vous n’avez pas entendu. Les techniques utilisées par le sophrologue permettent une reconnection corporelle car elles sont basées sur les sensations du corps.

Une pratique régulière permet de renforcer les valeurs positives dans sa vie quotidienne et aussi de développer des capacités à gérer le stress et les émotions négatives. Ainsi, on optimise son efficacité au quotidien.

Ça ressemble à quoi, une séance de sophrologie ?

La séance commence toujours par un entretien avec le sophrologue. C’est le moment où vous exposez ce pour quoi vous êtes venus (maux du corps ou de l’âme).

La séance se poursuit par des exercices de relaxation et de respiration faits pour détendre les premières tensions.

Ensuite, tout va dépendre de votre objectif. Le sophrologue peut vous proposer des exercices de visualisation positive, des mouvements doux qui ancrent le bien-être actuel dans le corps…  Entre chaque exercice, le sophrologue laisse le patient observer et percevoir les effets de ces techniques sur son corps.

En fin de séance, le sophrologue et le patient partagent ce qui a été fait et ressenti. Ils ensuite peuvent préparer ensemble un programme de techniques à pratiquer chez soi ou en séances.

50 ans, le bon moment pour essayer la sophrologie

A partir de 50 ans, nous commençons (presque) toutes  à ressentir les effets physiques de la ménopause. Bouffées de chaleur, sommeil en berne, fatigue chronique, yoyo du moral et du poids, … plein de petits dérèglements de notre organisme dûs aux variations hormonales.

Heureusement, rien de tout cela n’est une fatalité. Si vous suivez mon blog, vous avez déjà pu voir qu’il existe des solutions naturelles à ces désagréments physiques de la ménopause.

Il existe de multiples causes à l’origine du stress existentiel pendant cette période, parfois ressentis comme inéluctables : refus de vieillir, impression de ne plus avoir le même pouvoir de séduction, problèmes physiologiques intimes, etc. Une adaptation à ce «nouveau» corps est nécessaire.

La sophrologie travaillant sur le corps et l’esprit en même temps, permet d’adresser un certain nombre des désagréments de la ménopause. Elle peut aider à diminuer l’intensité des bouffées de chaleur. A limiter les pointes de stress, calmer l’irritabilité, éviter les accès de tristesse. Elle permet de trouver un contact positif avec son corps. Basée sur le rapport intime entre le corps et l’esprit, elle apprend à trouver l’énergie qui est en soi, à savoir se faire du bien, à découvrir ses propres ressources. La pratique n’est certes pas miraculeuse. Mais plus on répète les exercices et  mieux elle marche.

Ménopause et sophrologie, un bon tandem

En résumé, la sophrologie permet :

  • au niveau physique : d’appréhender à nouveau positivement son corps en se mettant à l’écoute de celui-ci et en se le réappropriant ;
  • sur le mental : d’agir sur les pensées négatives grâce à une réorientation positive. Au lieu de ne voir que le versant négatif de la ménopause, la voir comme une nouvelle période de sa vie et construire des projets ;
  • au niveau de l’humeur : d’aider à une meilleure gestion des émotions pour ne plus avoir l’impression d’être débordée par celles-ci ;
  • sur les troubles du sommeil : d’agir sur les difficultés d’endormissement ou sur les réveils nocturnes
  • au niveau de la sexualité : d’aider à retrouver du désir en travaillant sur l’acceptation de votre corps, sur les ressentis corporels et sur votre estime.

Globalement en réduisant le stress lié à ces changements physiques et mentaux, la sophrologie va contribuer à un mieux-être. N’hésitez pas à vous faire aider individuellement ou en groupe.

Et pour en savoir plus sur la sophrologie, je vous conseille les ouvrages et le site de CLEMENCE PEIX LAVALLÉE, sophrologue, dont BIEN DORMIR SANS MÉDICAMENTS et son site www.bienrelax.com

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.