0
Bien-être Wellness

Mon sommeil est perturbé à cause des suées nocturnes.

7 juin 2022

L’arrivée de la ménopause et de la pré-ménopause peut se traduire par des bouffées de chaleur et des usées nocturnes qui viennent perturber notre sommeil. Ce n’est pas anodin. Surtout cette baisse de la qualité de notre sommeil peut avoir des répercussions sur notre poids.

« Qui dort, dîne ».

Oui, il y a un lien entre la qualité de notre sommeil et notre poids. Les personnes ayant un sommeil court présentent un indice de masse grasse plus important avec un risque plus important de souffrir d’obésité ( IMC > 30).

Pourquoi lier sommeil et poids ?

La fatigue qui s’installe après un sommeil plus court et de moindre qualité, incite l’organisme à augmenter ses apports énergétiques pour tenter de compenser son manque d’énergie naturelle. L’appétit s’intensifie et naturellement vous vous dirigez vers des plats plus riches en graisses et en sucres.

Par ailleurs, la fatigue incite à limiter notre activité physique, mouvements dans la vie quotidienne et activités sportives. Résultat, nous limitons nos dépenses énergétiques, notre métabolisme brûle moins.

Les hormones de l’appétit et de la satiété, la ghréline et la leptine, sont aussi affectées par la perturbation de notre sommeil. La ghréline stimule l’appétit et la leptine le freine. Le déséquilibre hormonal crée par la perturbation du cycle de sommeil, active les signaux de la faim. Résultat, nous mangeons davantage en quantité et surtout en valeur calorique.

Moins de dépenses énergétiques et plus d’apports de nourriture abouti à un stockage de ce surplus d’énergie amenée par la nourriture qui aboutit à une prise de poids.

La nourriture a une fonction énergétique.

La fonction de la nourriture est d’apporter à nos cellules l’énergie dont elles ont besoin pour fonctionner. C’est tout. La quantité de nourriture doit donc être proportionnelle à notre activité, à nos dépenses énergétiques. Plus nous sommes sédentaires, moins nous incitons notre métabolisme à utiliser d’énergie. Résultat, nous ne brulons pas ce que nous ingérons. Le surplus est stocké dans les adipocytes, notre poids augmentent.

Pour contrôler son poids, il est intéressant de connaître son métabolisme de base c’est-à-dire le nombre de calories que nous brûlons au repos quand nous ne faisons rien. Pour le calculer, vous aurez besoin d’une balance à impédancemètre. Vous pouvez en acheter une et ainsi vous pourrez connaître non seulement votre métabolisme de base et aussi votre indice de masse grasse. Certaine balances vous indiquent votre masse grasse par partie du corps. Utile pour orienter ensuite son programme d’exercices d renforcement musculaire.

Une fois que vous connaissez votre métabolisme de base (MDB), vous savez combien de calories par vous pouvez ingérer. Le mien, par exemple, est de 1590 calories au repos. Si je ne bouge pas dans ma journée je sais que je dois limiter mes apports caloriques en respectant cet indice. Quand je fais du sport et que je bouge beaucoup dans ma journée, je peux me permettre d’augmenter si besoin le nombre de calories. C’est simple comme outil et super efficace.

Comment récupérer un bon sommeil ?

Un sommeil de qualité se travaille. Il faut créer les conditions dans lequel il peut se produire. Rien de bien compliquer. Juste quelques règles d’hygiène de vie qui vont vous aider à vous réveiller fraîche et en plein forme.

  1. Diner léger : c’est le plus important. Vous devez avoir fini de digérer avant de vous coucher. La digestion consomme une énergie folle et empêche le corps la nuit de mettre en marche ses activités de nettoyage interne et d’auto-régénération. Une digestion difficile perturbe le sommeil. Alors, évitez les dîners trop riches en graisses et en sucres, alcoolisés. Privilégiez les légumes cuits et les produits laitiers (brebis, chèvre) riche en tryptophane, qui aide à la production de sérotonine, hormone de la sérénité.
  2. Préparez votre chambre : température fraîche, le noir le plus complet, zéro électronique dans votre chambre. Laissez vos téléphones, tablettes, ordinateurs dans une autre pièce que celle où vous dormez.
  3. Fuyez la lumière bleue de votre téléphone ou ordinateur au moins 2 heures avant de vous coucher.
  4. Évitez, dans la mesure du possible, de faire de votre chambre votre bureau. Réservez votre lit au sommeil et aux câlins, rien d’autre !
  5. Pas d’activités stressantes avant de dormir type jeux vidéos ou comptabilité.  Pour vider son mental, rien de tel que la to do list du lendemain qu’on évacue sur un bloc notes. Et aussi le carnet de gratitudes dans lequel on répertorie 2 ou 3 moments, faits, paroles, … pour lesquels on remercie et on exprime sa gratitude.
  6. Préparez-vous au sommeil en vous ménageant une plage de décompression : tisanes relaxantes, bain, lecture, méditation, … faites de la place sur le sommeil.
  7. Gérer les suées nocturnes, les bouffées de chaleur de la ménopause.  J’ai toujours privilégié les solutions naturelles ne souhaitant pas prendre de traitement hormonal. J’ai alterné l’Abufène (sans ordonnance) un acide aminé, la bêta-alanine, qui atténue la dilatation des vaisseaux au niveau de la peau. Et aussi SÉRÉLYS que je couple à de la GONAXINE 300. L’un ou l’autre. Pas les 2 en même temps.

Ma méthode

Vous pouvez retrouver toute ma méthode pour être belle et bien dans son âge dans mon livre BELLE ET BIEN DANS SON ÂGE en vente ici. 

 

 

 

 

 

 

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.