Bien-être

Raw Food, le régime à essayer après 50 ans ?

5 novembre 2018

Les réseaux sociaux et les magazines féminins sont friands de ces nouveaux régimes miracles qui nous promettent tous une silhouette de rêve … sans presque d’efforts à faire. Et vous remarquerez que les modes s’organisent par vagues. La vague “vu à Hollywood”, la vague protéines et hyperprotéines, la vague des “isme” avec le véganisme, le crudivorisme, …. Certes, mais le hic c’est que nous savons que ce n’est pas vrai et que ça ne marche pas.

En revanche, récemment, j’ai commencé à m’intéresser à un nouveau type d’alimentation : la “raw food” dont les promesses de longévité et de santé sont plus qu’attirantes. Vivre plus jeune, plus forte, plus longtemps, laquelle d’entre nous n’en rêve pas ?

Le régime “raw food”, c’est quoi ?

On commence à parler de “raw food” dans les années 1950. C’est à cette époque qu’une américaine, le docteur Ann Wigmore, à la recherche d’un équilibre alimentaire plus sain  et plus respectueux du corps, commence à s’intéresser à ce principe.

Qu’est-ce que c’est que la “raw food” ?

Et attention aux faux amis. Si, en anglais, le terme signifie “alimentation crue”, la “raw food” ne consiste pas à manger uniquement cru. Il s’agit plutôt d’un mode d’alimentation qui évite au maximum les produits transformés.

Car RAW s’entend au sens de brut, non raffiné, non industrialisé, et non pas à celui de 100% cru, comme on le pense souvent. C’est une alimentation qui vénère les fruits et légumes fraîchement cueillis, mais aussi les graines germées et les oléagineux.

Et concrètement ?

En passant à un régime “raw”, on abandonne donc les produits pré-préparés, au profit de produits:

  • Bios, cultivés sans produits chimiques de synthèse ;
  • Bruts, non-transformés par l’industrie agro-alimentaire, et donc souvent faits maison ;
  • Pas ou peu cuits, à maximum 47,8°C.

Un mode de vie plutôt végétalien où les repas sont dépourvus de produits d’origine animale, d’oeufs ou de produits laitiers. Et qui prône l’importance des enzymes, clef de voûte de cette nouvelle gastronomie.  Enzymes, que l’on les trouve dans les céréales germées et les amandes, dans la papaye et l’ananas, et tous les légumes verts.

Les bénéfices d’un régime raw food à la ménopause.

Sans doute vous demandez-vous pourquoi privilégier des aliments crus, ou très peu cuits, dans ce type de régime ? C’est simple : au-delà d’environ 47°C, la cuisson va altérer les nutriments naturels contenus dans les fruits et les légumes, comme la vitamine B1, B9 et C. Or, ce sont ces nutriments qui apportent la vitalité au corps, notamment lorsque l’on souhaite perdre du poids après 50 ans ou juste entretenir sa silhouette !

C’est pourquoi privilégier les aliments crus accroît notre apport en vitamines et minéraux naturels.

De plus, en se focalisant sur des aliments crus et bios, on évite toutes les graisses saturées et les résidus toxiques liés à la cuisson, qui peuvent nuire à notre silhouette et à notre tonus.

Le régime “raw” est idéal pour éviter de saturer notre organisme de toxines qui ralentissent le fonctionnement de notre métabolisme naturel. Et plus notre métabolisme est vigoureux plus nous brûlons les calories que nous ingérons. Résultat, nous restons minces. A contrario, quand il est ralenti par l’accumulation de toxines, les calories s’additionnent et nos kilos avec. C’est à ce titre, que le RAW FOOD peut être considéré comme un bonne discipline alimentaire à la ménopause.

En plus des légumes et des fruits, ce mode d’alimentation met l’accent sur les graines germées, les oléagineux et les céréales. Et je vous en avais parlé dans un autre article : ces ingrédients sont vos meilleurs amis pour garder la ligne après 50 ans.

Cerise sur le gâteau, dépourvus d’additifs salés, gras et sucrés, les aliments retrouvent leur saveur originelle.

Et si vous rêvez d’une belle peau, nette et moins sujette aux imperfections, la raw food vous plaira : elle vous donne un teint éclatant de santé. Avec une bonne hydratation quotidienne et un gommage régulier en plus, votre peau respire !

Et en pratique, ça donne quoi ?

Une très intéressante source d’inspiration pour laisser tomber les produits transformés trop plein de substances chimiques nuisibles à notre santé.

Perso, j’ai choisi de garder 3 éléments que j’applique à mon hygiène alimentaire quotidienne et que je vous recommande tellement ses bénéfices sont visibles :

  1. Faire la part belle aux légumes et fruits bio dans mon alimentation quotidienne. Ce sont eux qui vont nous aider à garder une belle silhouette. Misez donc sur les légumes à croquer crus, et de beaux fruits frais pour vos en cas.
  2. Se procurer un extracteur de jus. Il s’agit là d’un bon investissement, qui vous permettra de vous faire de délicieux jus de fruits et de légumes frais, où vous garderez tous les minéraux et vitamines des aliments de base. En plus, pour varier les mono-diètes c’est un super allié.
  3. Faire de la soupe votre allié minceur et vitalité ! Mélangez, pêle-mêle, dans votre blender, les légumes qui vous plaisent (de saison de préférence !). Puis faites-vous des soupes chaudes en cette saison automnale, ou des soupes froides l’été. En commençant tous vos repas par une soupe, vous augmenterez plus vite votre sensation de satiété, et éviterez ainsi de manger trop par la suite.

L’élément que je ne supprimerais pas de mon alimentation, malgré les bénéfices du “raw”, ce sont les produits laitiers. Après 50 ans, nos os se fragilisent, et ont besoin des apports en calcium qu’ils nous procurent. Je les choisis bios pour éviter les produits qui enrichis aux hormones et autres conservateurs. Je ne consomme que de la brebis ou de la chèvre.

À une exception près, la mozzarella de buffala dont je raffole. Je la consomme nature sans huile ni rien du tout à l’apéro, été comme hiver.

Pas très RAW mais tellement bon …

 

Poursuivez votre lecture !

1 commentaire

  • Répondre saugnac 10 novembre 2018 at 12:11

    Sympathique l’article sur la Raw Food : effectivement, avant de lire ton article, je croyais que tu allais vanter le tout-cru, et non pas le tout-naturel, le nom du régime prêtait à confusion.
    Vive le tout naturel !

  • Laisser un commentaire

    En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.