La peau

Pollution : les soins boucliers à adopter en urgence.

18 septembre 2018

C’est prouvé, les dermatologues reconnaissent que 80% de notre vieillissement cutané est dû à l’environnement et pour être précise à l’épigénétique. C’est à dire à l’incidence de l’environnement (stress, pollution, alimentation) sur les mutations de nos gènes. L’âge et la génétique ne comptent que pour les 20% restant. Ça incite à la réflexion surtout qu’à moins de vivre sur un ilot préservé de tout urbanisme, difficile d’éviter l’ozone, les particules fines, les perturbateurs endocriniens, … bref la pollution au sens large qui agresse notre peau et accélère son vieillissement.

Les effets désastreux de la pollution sur la peau.

Notre peau joue le rôle de barrière protectrice face aux agressions extérieures grâce aux « cellules boucliers ». Mais ce rôle de bouclier est mis à mal par la pollution car l’ozone altère cette barrière naturelle en oxydant les lipides de la peau et les particules fines s’infiltrent dans nos cellules. Ces particules fines sont particulièrement dangereuses car elles rendent hypersensibles certains récepteurs impliqués dans le renouvellement cellulaire et aussi dans la régulation de la mélanine. En clair, le renouvellement du collagène et la lutte contre les taches pigmentaires.

Face à ces attaques, nos cellules enclenchent leur système de défense et s’épuisent dans ce combat entraînant des carences en vitamine E et C, les principaux antioxydants de la peau. Résultat : vieillissement prématuré de la peau, teint terne et hyperpigmentation. S’en suit une cascade oxydative, le collagène se dégrade et les rides se creusent, les pores sont dilatés et la production de sébum stimulée, augmentant au passage les imperfections cutanées. La barrière cutanée se déséquilibre et réagit avec des plaques d’eczéma, des rougeurs, … La peau peut briller en surface et souffrir en même temps de déshydratation en profondeur.

La peau peut-elle se défendre toute seule contre la pollution ?

En théorie oui car l’organisme dispose d’antioxydants qui neutralisent les radicaux libres. Certains sont synthétisés par la peau, d’autres sont apportés par l’alimentation. Mais ce système de défense perd en efficacité au fil du temps et sous le poids des attaques surtout quand les radicaux libres sont présents en trop grande quantité. Elle a alors besoin d’un petit coup de pouce extérieur.

Le renfort des cosmétiques « boucliers ».

La peau a alors besoin du renforts de ces soins « boucliers » pour renforcer et protéger sa barrière hydrolipidique, notre principal défenseur vis-à-vis de l’extérieur. Grâce à des antioxydants ciblés (vitamine E, sélénium, acide férulique, …), ces soins s’opposent aux attaques radicalaires et neutralisent l’oxydation provoquée par la pollution.

Quels gestes anti-pollution pour protéger notre peau ?

Éliminer les particules nocives mais invisibles

Bien se démaquiller, bien nettoyer sa peau tous les soirs et tous les matins pour la dépolluer. C’est une étape tout autant indispensable qu’incontournable. Il va s’agir de mettre en place un rituel très doux qui n’agressent pas le film hydrolipidique de la peau et qui en même temps décollent les particules pour laisser respirer la peau.

Là intervient le DOUBLE NETTOYAGE où on associe une huile démaquillante et un lait pour enlever 100% des résidus de la pollution et du maquillage. Tous les soirs j’associe l’HUILE DÉMAQUILLANTE de OH MY CREAM SKINCARE au EVERCALM LAIT NETTOYANT DOUX de REN SKINCARE.

Une fois par semaine, je remplace le lait doux nettoyant par un lait exfoliant type SKIN RESURFACING CLEANSER de DERMALOGICA. La peau est toute douce après ce nettoyage profond sans produits agressifs. Je parfais le nettoyage avec la LOTION LACTÉE de JOELLE CIOCCO et je vérifie que mon dernier coton à démaquiller soit bien tout propre.

Ensuite j’applique mon soin de nuit, habituellement une huile de soin régénérante. Je ne me lasse pas de la CELL REPAIR NIGHT OIL de AURELIA SKINCARE PROBIOTIC. Une huile réparatrice riche en omégas et antioxydants qui régénère les cellules, combat les signes de l’âge et hydrate en profondeur pour un teint rayonnant et plein de vitalité au réveil. Ne faites pas l’impasse sur le soin de nuit qui joue un rôle essentiel dans le renouvellement cellulaire car la peau est plus active pendant le sommeil.

Le matin, je rince mon visage à l’eau fraîche pour la libérer du sébum et des poussières accumulées pendant la nuit. Ensuite j’applique une brume protectrice. En ce moment je ne quitte pas la BRUME HYDRA DEFENSE ANTI POLLUTION de PATYKA qui protège la peau de l’oxydation et la repulpe grâce à l’association des baies de goji anti-oxydantes et de l’acide hyaluronique, puissant hydratant cutané.

Renforcer et restaurer la barrière naturelle cutanée

En choisissant des soins blindés en antioxydants puissants puisque ceux de la peau sont dévorés par la pollution. L’objectif est d’empêcher les radicaux libres d’attaquer la peau : Vitamine C, E, font le job en même temps qu’elles réparent la barrière cutanée avec des agents hydratants, apaisants pour éviter l’inflammation.

J’aime particulièrement le sérum BIOLUMIN-C de DERMALOGICA. Issu de la gamme Age Smart, il illumine et unifie le teint grâce à un complexe d’actifs à la vitamine C qui améliore les défenses de la peau pour lutter contre les radicaux libres. Et aussi le DETOX SERUM ANTIOXYDANT 3 de GROWN ALCHEMIST, un sérum détoxifiant profond à la texture non grasse et à absorption rapide qui lutte contre les radicaux libres d’Oxygène, de Nitrogène et de Carbone.

Protéger la peau contre les UV.

Les UV, et en particulier les UVA, multiplient par 3,5 les effets oxydants de la pollution. Les filtres UV sont donc incontournables tout le temps même en hiver et même en ville. Intégrés à de nouvelles formules « anti-adhérence », ces soins boucliers déposent un film sur l’épiderme pour empêcher les micro particules de se fixer sur la peau. Ces dernières glissent sur le visage sans pouvoir pénétrer la peau. On retrouve ces boucliers anti-pollution dans de nombreux fluides, crèmes, fonds de teint, …

J’aime particulièrement le DYNAMIC SKIN RECOVERY SPF 50 de DERMALOGICA, un soin hydratant protecteur anti-âge qui accroît la capacité naturelle de la peau à lutter contre les radicaux libres.

Se concocter une assiette anti-pollution

Pour restaurer un film hydrolipidique de bonne qualité, donc très protecteur, il est indispensable de boire suffisamment et de consommer des Oméga 3, graines d’onagre, poissons gras, huile de noix, … et de faire le plein d’antioxydants : Vitamine C (fruits et légumes), Vitamines B ( céréales complètes), Vitamine E( avocat).

Sans oublier l’œuf, véritable aliment magique à consommer plusieurs fois par semaine. Le jaune contient des antioxydants et le blanc est un condensé de protéines. Il est riche en sélénium, qui avec la Vitamine E est un des meilleurs antioxydants et sa vitamine A contribue à la bonne santé des tissus.

Et faire des cures d’antioxydants.

3 mois par an au moins pensez à protéger et à nourrir votre peau de l’intérieur. Au choix et en alternance, essayez :

ELTEANS, pour ses omega-3 et oméga-6

SELENIUM A-C-E des laboratoires RICHET, une association Vitamine C et vitamine E pour protéger les cellules contre les dommages oxydatifs.

PERLES DE PEAU des laboratoires ARKOPHARMA, un booster d ‘éclat anti-âge

Voilà, avec tout ça vous êtes parées pour affronter le retour urbain !!!

Poursuivez votre lecture !

3 Commentaires

  • Répondre Nathalie 14 septembre 2018 at 11:24

    bonjour pourriez vous faire un article sur les produits de beauté “petits budgets”, vos articles et vos conseils sont un régla, mais perso je ne peux pas vous suivre dans tous les produits, merci
    nathalie

  • Répondre Christelle 22 septembre 2018 at 08:39

    Bonjour ça coûte vrat un rein tout ça !
    Impossible de suivre 😂🤣les conseils sont excellents Merci

    • Natacha Dzikowski
      Répondre Natacha Dzikowski 22 septembre 2018 at 13:25

      Bonjour, merci de vos encouragements. Je comprends parfaitement la question des prix doux. Je suis en train de chercher des produits efficaces et moins chers pour répondre à toutes ces demandes de prix doux. Ce n’est pas toujours évident de conjuguer prix doux et efficacité, mais je ne désespère pas de trouver. J’en ferais un article bien sûr.
      Donc affaire à suivre !!!

    Laisser un commentaire

    En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.