0
Bien-être

Petite revue des indispensables de l’été.

18 juillet 2022

Voilà, nous y sommes enfin … aux vacances tant attendues, rêvées, imaginées. L’été !Quelque soit votre choix de destination, mer, soleil, montagnes, … profitez-en pour faire un break, un vrai. C’est le moment pour essayer d’alléger les emplois du temps, de s’alléger tout court. Nous sommes championnes toutes catégories pour nous fabriquer des emplois du temps de ministre qui débordent en permanence.

Dites oui à la paresse. C’est de saison en été.

Ce n’est pas si facile que ça quand on a l’habitude d’être hyperactive et de faire entrer 2 journées en une !Je suis bien placée pour la savoir. Quand je regarde mes to do list certains jours, j’en ai le tournis ou la nausée. Trop, beaucoup trop de choses y sont listées. Comme si le débordement me rassurait. Alors qu’en vrai, il crée du stress inutile. Accepter de ne rien planifier, de ne rien faire est un art difficile qui demande de la constance et de la volonté. Accepter le rien et se laisser porter par le moment.

C’est ce que j’ai décidé de faire après cet accident d’escaliers où je me suis cassée la cheville. Résultat : 6 semaines d’immobilisation dans une chaussure de ski, pas de plage possible, ni de voyage itinérant comme je l’avais prévu initialement. Sympa en pleine canicule et 2 semaines avant mon départ en Sardaigne. D’un coup, à cause d’une minute d’inattention, toutes mes vacances tombent à l’eau. Là je ne peux qu’accepter ce qui est et au lieu d eme faire souffrir en refaisant le film du « ah si j’avais fait plus attention … ». Rien n’arrive vraiment par hasard.

Écouter les messages de son corps.

Il nous parle en permanence notre corps, seulement nous l’écoutons rarement du premier coup. Résultat, il est obligé de parler plus fort pour nous faire comprendre que quelque chose cloche. Ralentis me disait-il depuis quelques temps. Tu en fais trop et tu t’épuises. Finir le manuscrit de mon second livre, boucler tous les projets de la rentrée, m’occuper de mon père et de ma mère chacun dans des pays différents, de mon amoureux … à la fin de la journée, je n’avais guère eu le temps de penser à moi. Mon corps a tiré la sonnette d’alarme et a ralenti ma mobilité me ralentissant moi aussi par la même occasion.

S’accorder une parenthèse.

Les vacances sont là pour ça. Pour nous permettre de laisser de côté momentanément notre quotidien et ses taches répétitives, automatiques, obligatoires. Laissez-vous glisser gentiment dans ce temps entre. Et si possible avant de partir.

Anticiper ses valises.

C’est un des gros stress des vacances. Préparer ses valises. Ne rien oublier de prendre avec soi. Pour éviter de me stresser inutilement, je les prépare à l’avance et surtout pas le dernier jour à la dernière minute. C’est le meilleur moyen de prendre trop de choses, pas celles dont on a besoin.

Je me suis fixée quelques principes qui m’aident bien :

  • je prépare mes tenues en choisissant 2 ou 3 couleurs de base : blanc, kaki et bleu par exemple
  • et je fais mes combinaisons en plaçant tous mes choix sur mon lit. Ça me permet de vérifier que tout va avec tout.
  • ensuite j’ajoute parfois une couleur complémentaire qui matche avec les autres. Le beige par exemple.
  • je choisis un fil rouge, en général le jean : short, chemise, pantalon car je sais que je pourrais les associer avec tout le reste.
  • pour les maillots de bain, j’essaye ‘être raisonnable et d’en prendre 6 ou 7 en version 2 pièces et 1 une pièce  qui en général vois rarement le soleil !
  • côté trousse de toilettes, je compartimente :
    • le soin de la peau : sérum à l’acide hyaluronique, contour de l’oeil anti-rides, soin de nuit régénérant (souvent une huile de nuit à la vitamine E), masque hydratant.
    • les crèmes solaires : SPF 50 visage et corps pour moi, SPF 30 pour mon amoureux.
    • le maquillage : une poudre de soleil, de l’eye-liner liner, du mascara et un fard à joue corail pour me donner bonne mine.
  • sans oublier, la trousse à pharmacie avec vos médicaments et tout ce dont vous avez besoin pour les bobos divers et variés.
  • je termine par les papiers et autres documents de voyage.

Cette organisation me libère l’esprit et j’ai constaté au fil des années qu’elle était assez efficace. Si j’oublie quelque chose, c’est rarement un truc hyper grave.

Cet été, oubliez la super Jaimie !

Vous avez le droit d’être en vacances vous aussi. Vous pouvez vous autoriser le lâcher prise. Déléguez, déléguez, … et ce qui ne sera pas fait n’a pas grande importance. Il n’y a pas de compétition. Les meilleures vacances sont celles dont on revient reposée, fraîche et alerte. Celles où on a pu déposer les armes et profitez. Un petit conseil, débranchez-vous des réseaux sociaux au maximum. Peu importe les vacances des autres, celles qui comptent ce sont les vitres. Vos moments, vos ressentis.

Je vous souhaite un bel été, le vôtre.

 

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.