New York, que je t'aime !!! - Natacha Dzikowski
On the road

New York, que je t’aime !!!

11 mai 2018

New York, je l’aime cette ville, depuis toujours, depuis la 1° fois où j’y suis allée à la fin des années 80 …

Je l’aime pour y travailler comme pour les vacances, pour quelques jours comme pour quelques semaines, …

J’aime son énergie et sa démesure, son architecture toute en hauteur, ses frasques et ses lumières qui ne s’éteignent jamais, ses sirènes hurlantes et son bruit permanent qui rend la ville si présente, si dense, si extrême, … Une tempête de neige et en 2 heures de temps la ville est recouverte d’un manteau blanc épais, les avions ne décollent plus, JFK est fermé, … et il n’y a plus qu’à attendre … Une semaine après c’est le plein été et tout le monde se retrouve en tong dans les rues …

Mais le plus incroyable dans cette ville c’est le bleu du ciel et la lumière si présente en hiver comme en été.

Alors oui les températures peuvent y être extrêmes.

J’ai connu des hivers à -20°C avec un vent piquant qui vous oblige à laisser tomber tous les talons et les tenues chics et à vous ruer sur bonnet, chapka, UGC, …, des étés étouffants où l’asphalte des trottoirs fond et où vous êtes super contents que tous les magasins aient la clim à fond pour vous rafraîchir.

La clim c’est un vrai sujet à New York et plus généralement aux USA car il y en a partout et plutôt très froide. Donc en fait la bonne technique c’est celle de l’oignon, avoir toujours des couches superposées de vêtements à enlever en fonction des degrés ambiants.

L’été c’est une bénédiction. Pour travailler d’abord … par +35°C la ville est irrespirable et c’est super confortable de se réfugier dans des salles de réunion fraîches, pour se rafraîchir ensuite et profiter du site seing et enfin dans sa chambre pour vraiment se reposer !!!

Autre sujet les restaurants et le niveau sonore !!! Tellement élevé, tellement pointu, qu’à la fin d’un repas en général je me retrouve aphone comme si j’avais chanté pendant 2 heures … mais bon après quelques expériences vraiment étranges, comme passer tout un repas à faire semblant de suivre une conversation sans avoir la moindre idée de ce qui se dit tant le niveau sonore est fort !!!, je choisis plutôt des petits endroits et pas forcément super trendy ou super bondés.

Et puis à New York ce que j’adore ce sont les réservoirs d’eau sur les toits. Comment imaginer que dans une ville aussi moderne, il existe un système aussi ancestral de conservation de l’eau !!!  Et c’est ce qui est beau et ce qui fait partie du romantisme de cette ville. Car oui, New York peut aussi être une ville romantique … surtout dowtown avec ses rues aux petites maisons de briques fleuries et tellement jolies, bien rangées, bien peignées, où même les arbres et les fleurs sont sur leur 31 !!!

Et comment parler des ponts … gigantesques, magnifiques, grandioses, dressés au pourtour de Manhattan avec une préférence pour le Brooklyn Bridge.

Reste le choix cornélien DOWNTOWN ou UPTOWN …

Alors là, c’est LA question qui peut entraîner des conversations sans fin, des engueulades, des débats presque philosophiques, … impossible de trancher, chacun choisit son camp.

Pour moi, c’est Downtown la plupart du temps car je suis fan du MERCER HOTEL, mon hôtel favori de toujours, de Meatpacking district et du STANDARD HIGH LINE  pour son incroyable vue sur l’Udson River, de la green line, du GRAMERCY PARK HOTEL à la déco Napoleon III baroque et chaleureuse et de la petite clé qui vous donne accès au jardin privé en face de l’hôtel, du GREENWICH HOTEL et de Tribeca, du BOWERY HOTEL et des murs peints du Lower East Side, de Soho et de Nolita …

Mais je ne boude pas mon plaisir quand je dois filer uptown et profiter de Central Park, du GUGGENHEIM et du MET sans oublier en chemin l’incontournable et si merveilleux MOMA, …

Mais je rentre dormir downtown !!!

Et si mon agenda regorge de réunions uptown, alors je reste midtown à l’ANDAZ 5TH AVENUE juste en face de la New York Public Library. C’est un hôtel très chouette, très lumineux, où le personnel est super accueillant, où le restaurant et donc le room service font la part belle aux végétariens, gluten free et autres amateurs de nourriture healthy. Un bon compromis juste au milieu qui permet de presque tout faire à pied. Car marcher dans New York c’est humer la ville de l’intérieur et sentir son énergie vous gagner petit à petit au fil des blocks …

Dès que je peux, j’y file. Tous les prétextes sont bons pour y passer du temps.

Le plus dingue qui m’y soit arrivé, une réunion du genre super urgente.Nous sommes au XX° siècle et aucune autre solution que le Concorde de 11h du matin qui atterrissait à 9H de matin à New York, réunion à 11H et retour le soir même par le dernier vol régulier de 23h … Une journée dingue et drôle …Et surtout un avion mythique le Concorde qui quelques temps après fera ses adieux à la scène aérienne … Trop contente d’en avoir profité !!!

Et aussi, se tromper en louant un appartement. Etre persuadée d’avoir trouvé un petit loft dans Soho et vous retrouver dans un mini loft à la lisière de Soho certes mais du côté de Chinatown … on entre par le local à poubelle et on accède à l’appartement par le monte charge !!! pas tout à fait la même ambiance mais drôle et plein de fantaisie.

This is New York baby … what’s your dream ? Everybody has a dream …

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.