0
Detox Wellness

Mono-diète de raisin, ma détox douceur de  rentrée.

11 septembre 2020

Septembre, le raisin, je ne peux pas résister à l’envie de vous parler de la mono-diète de raisin. Une bouffée d’air pour notre organisme et notre système digestif. Régulièrement, je vous parle de nos intestins et de leur importance capitale pour notre santé. 2° cerveau, chef d’orchestre de notre métabolisme, nos intestins garantissent notre immunité et la vitalité de notre organisme. Ils sont essentiels à notre santé. Et pour bien fonctionner, ils ont besoin de repos.

C’est tout l’objet de la mono-diète, mettre les intestins au repos sur une durée plus ou moins courte. Ce type de détox n’a donc pas pour objectif de maigrir, ce n’est pas un régime mais une pause, un repos pour notre organisme qui va lui permettre d’éliminer le surplus de toxines. C’est un acte de santé dont vous pouvez gérer la durée selon vos envies, vos besoins, vos contraintes.

Nous sommes ce que nous digérons.

Comme tous les êtres vivants, nous avons besoin d’aliments pour vivre.  C’est en les digérant que nous les transformons en micronutriments capables de passer et d’agir dans tout notre organisme. Pour assurer cette fonction, notre système digestif travaille comme une véritable usine de démontage alimentaire qui va absorber les protéines, les graisses, les glucides, les vitamines, les sels minéraux. Bref, tous les éléments indispensables à notre santé transitent par l’intestin. Il est donc le réceptacle des nourritures qui nous construisent et qui nous réparent.

Le microbiote intestinal, pièce maîtresse de notre immunité.

Notre intestin est habité et constitué d’un organe à part entière appelé MICROBIOTE INTESTINAL ou si vous préférez FLORE INTESTINALE.

  • 500 à 1000 espèces de bactéries différentes
  • il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises bactéries dans un intestin au fonctionnement harmonieux
  • juste des colonies de bactéries en équilibre et c’est cet équilibrez qui lui permet de bien fonctionner

Un microbiote intestinal bien équilibré neutralise les substances nocives comme les polluants, les métaux lourds ou les déchets métaboliques. Il protège notre immunité. Et assure 75% de notre immunité. Il assimile 90% des nutriments indispensables à notre vie. Il échange en permanence avec le cerveau via le nerf vague et assure 95% de la production de sérotonine, une hormone apaisante garante de notre sommeil.

C’est le chef d’orchestre du corps : s’il est équilibré tout est harmonieux, s’il va mal, c’est la cacophonie.

Il est sensible. Sa qualité tend à diminuer avec l’âge et plusieurs facteurs peuvent le déstabiliser et à terme le rendre perméable déclenchant des intolérances, des candidoses, des maladies inflammatoires, …

  • les traitements médicamenteux
  • les germes infectieux
  • les modifications du transit
  • déséquilibre alimentaire : la nourriture industrielle, les excès de sucre, nos comportements ( grignotage, manque de mastication, …)
  • stress

La toxémie, pourquoi il est important de la comprendre.

Elle existe quand l’équilibre entre l’absorption des aliments et l’évacuation des déchets est rompu. Si elle dure trop longtemps, c’est un terrain propice au développement des affections et inflammations.

Elle peut être endogène ou exogène.

  • Endogène quand les cellules n’arrivent plus à éliminer les déchets de leur propre métabolisme. On parle alors d’intoxination. 80% des toxines sont endogènes càd produites par notre organisme.
  • Exogène quand elle est due à l’introduction dans le corps de poisons et de substances étrangères aux besoins normaux des cellules par l’ingestion d’aliments, la respiration, la peau, … on parle alors d’intoxication.

Le corps humain a prévu des voies d’évacuation pour les déchets qu’il reçoit ou qu’il produit. Ce sont les émonctoires dont les intestins. Tant que l’organisme domine la quantité de toxines qu’il produit et qu’il arrive à les éliminer, tout va bien.

Notre intestin, la barrière haute précision de notre organisme

Quand nos intestins se troublent, c’est la voie centrale d’évacuation de nos déchets alimentaires qui est perturbée. Et cela peut avoir des conséquences dangereuses pour tout l’organisme. Notre intestin, imaginez-le, comme une barrière de haute précision. Sa paroi permet le passage dans le sang des molécules nécessaires à l’organisme et elle bloque l’entrée des molécules indésirables comme les bactéries. Quand la paroi est fragilisée et que sa perméabilité est endommagée, la voie est libre pour le passage de grosses molécules d’origine bactérienne ou alimentaire qui vont traverser la muqueuse intestinale. Et là peuvent arriver les allergies, les maladies auto immunes inflammatoires dues à une hyper activité du système immunitaire pour combattre ces substances néfastes présentes dans l’organisme.

La mono diète en pratique

Elle consiste à manger un seul et même aliment à chaque repas pour restaurer les intestins surtout après des écarts importants. Digérer un seul aliment allège leur travail. Cet effort moindre permet au corps d’économiser une énergie qu’il va employer ailleurs. C’est la raison pour laquelle, on se sent très dynamique en période de mono-diète.

Autre bénéfice, on se sent plus léger car l’alimentation en mono-diète réduit les apports caloriques et force l’organisme à aller puiser dans ses propres réserves de carburants pour soutenir le corps. Résultat, il va brûler des graisses installées.

A quel rythme pratiquer la mono-diète ?

Vous pouvez au choix opter pour :

  • Une journée de mono-diète par semaine
  • Une mono-diète de 2 à 3 jours tous les mois
  • Une mono-diète de 5 jours une fois par an.

Si vous avez l’habitude de ces pratiques de mise au repos du système digestif, vous pouvez choisir n’importe laquelle de ces options. Si vous débutez ce type de détox, privilégiez la formule qui vous semble la plus douce pour vous pour commencer. Rien ne sert de mettre la barre trop haut. Moi, j’ai commencé et conservé l’option mono-diète de 2 jours sur un week-end en prenant un repas végétal le vendredi soir avant de commencer. Puis samedi et dimanche mono-diète et le lundi à nouveau repas végétal. Je l’ai fait en moyenne 1 fois par trimestre en variant les fruits.

Pourquoi la mono-diète de raisin ?

C’est une véritable cure de rajeunissement pour l’organisme car le raisin est un véritable cocktail de sels minéraux bons pour la santé. Il est riche en fer, en sélénium, en magnésium, en zinc ainsi qu’en potassium, excellent pour réduire la pression artérielle.

Le raisin est aussi un dépuratif sanguin et un fruit drainant qui stimule nos émonctoires. Il contribue à l’élimination des graisses incrustées et il est riche en fibres qui permettent de purifier les intestins.

Facile d’emploi, choisissez-le plutôt bio et non acide. Les plus recommandés sont le chasselas blanc en raison de la finesse de sa peau et de sa teneur en sucre équilibré en alternance avec le muscat blanc ou noir.

Mangez-en toutes les 2 à 3 heures, entre 1 et 2,5 kg par jour.

Attention, si vous êtes atteinte d’un diabète insulinodépendant cette cure n’est pas pour vous compte-tenu du taux élevé de sucre du raisin.

Pour tout comprendre sur le repos digestif, je vous recommande l’ouvrage de Thomas Uhl, ET SI JE METTAIS MES INTESTINS AU REPOS ? 

Votre  accompagnement personnalisé avec moi

Si vous souhaitez des réponses personnalisées et sur mesure pour prendre soin de vous, de votre poids, de votre peau, de votre bien-être. Si vous ressentez le besoin de changer votre hygiène de vie à l’approche de la ménopause, si vous êtes désireuse de vous prendre en main et de comprendre les transformations de votre métabolisme pour mieux y répondre, cette consultation personnalisée est faite pour vous. Pendant 1H30, je réponds à vos questions pour construire votre programme bien-être 100% sur mesure. Pour prendre rendez-vous, c’est ici 

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.