0
Wellness

Soigner ses microbiotes, soigner sa santé.

9 novembre 2021

Là, je sens que j’attise votre curiosité en parlant des microbiotes au pluriel. Oui, nous avons plusieurs microbiotes, 5 au total. Le microbiote de la sphère pharyngée (nez, bouche, yeux), celui de la peau, des poumons, du système digestif est du vagin. Je vais me concentrer sur ces 2 derniers aujourd’hui, le microbiote intestinal aussi appelé flore intestinale et le microbiote vaginal.

Qu’est-ce que le microbiote ?

C’est un ensemble de micro-organismes, bactéries, virus, parasites et champignons non pathogènes, qui vivent dans un environnement spécifique, la peau, les poumons, la bouche, le vagin, … Le microbiote intestinal est le plus peuplé d’entre eux. Il abrite des milliards de micro organismes principalement localisé dans l’intestin grêle et le colon. A l’intérieur du tube digestif, les bactéries vivent en communauté. Elles restent accrochées aux parois du tube digestif grâce au biofilm, un écran protecteur qui leur évite d’être entrainées par le transit intestinal.

Nous avons chacun le nôtre !

Le microbiote intestinal est propre à chaque individu, c’est notre empreinte personnelle. Parmi les 160 espèces de bactéries que comporte en moyenne notre microbiote, seule 50% est communément retrouvée d’un individu à l’autre.

Un équilibre précieux et fragile.

Il est important de retenir que le microbiote se constitue de micro-organismes bénéfiques pour l’organisme mais aussi de bactéries néfastes. Pour bien fonctionner et jouer son rôle de gardien de notre bonne santé, le microbiote intestinal doit être composé en grande majorité de bonnes bactéries.

Quel est le rôle du microbiote intestinal sur notre santé ?

Il a 4 fonctions majeures pour notre santé :

  1. la digestion des aliments : il nous permet d’assimiler certains nutriments. Il dégrade les fibres et les glucides non digérés par les enzymes digestives. Et génère ainsi des composés indispensable au bon fonctionnement de la muqueuse intestinale. Il produit les vitamines K, B8, B12.
  2. son effet barrière : il contribue à nous protéger de bactéries pathogènes.
  3. le développement du système immunitaire : Notre système immunitaire est éduqué par notre microbiote intestinale qui exerce une stimulation permanente sur le système immunitaire. Plus de 70% de nos cellules immunitaires sont dans notre intestin.
  4. notre humeur et notre réponse au stress grâce à l’interaction constante de l’intestin et du cerveau via le nerf vague. L’intestin c’est notre « deuxième cerveau ».

Prendre soin de son microbiote intestinal et réagir rapidement rapidement en cas de déséquilibre pour :

  • maintenir un bon transit intestinal et donc un ventre plat
  • avoir un système immunitaire fonctionnel, efficace et réactif
  • garder le moral au beau fixe.

Qu’est-ce qui fragilise le microbiote ?

  • Le sucre en excès qui conduit à une production en excès des candida albicans responsables des mycoses, allergies, état inflammatoire
  • la nourriture industrielle et les acides gras saturés dont elle regorge
  • les traitements antibiotiques
  • un régime alimentaire déséquilibré pauvre en fibres et trop riche en graisses
  • les fluctuations hormonales notamment à la ménopause.
  • des périodes de stress intense et répétitives

Les symptômes d’un déséquilibre

  • fatigue chronique
  • transit perturbé
  • ballonnements
  • flatulences
  • spasmes digestifs

Comment soigner son microbiote intestinal ?

  • Notre alimentation est la clé de notre santé. Nous sommes ce que nous digérons.
    • Une alimentation riche en fibres qui vont nourrir et favoriser la présence dans notre microbiote de bactéries bénéfiques à notre santé : fruits, légumes, céréales et légumineuses à volonté
    • Peu d’excitants ( café, thé, alcool).
    • Et d’aliments trop gras ( charcuteries)
    • Zéro sucre, délétère pour nos intestins, notre peau, notre silhouette  ( farine blanche, viennoiseries, gâteaux, bonbons, …).
    • Des protéines de façon raisonnable en faisant la part belle aux protéines végétales.
    • Des aliments fermentés
  • Le sport : il est super bénéfique pour notre système digestif. Une activité physique régulière contribue à la diversité du microbiote intestinal et donc à son équilibre.
  • Des cures régulières de probiotiques type Lactibiane Référence des Laboratoires PILEJE ou Microbiote Immunité de BIOCYTE. 
  • De la Glutamine, un acide aminé qui nourrit la paroi intestinale, en cure.
  • Le jeûne séquentiel où on supprime un des 3 repas une fois par semaine de façon à laisser ses intestins au repos pendant 16H. On mange sur 8H. Par exemple, on peut supprimer le repas du dimanche soir. C’est le plus facile à essayer car en général, on n’a pas vraiment faim à la fin du week-end.

Et le microbiote vaginal ?

Méconnu et trop souvent négligé, le microbiote vaginal assure la bonne santé du vagin. Il évite la survenue  d’infections dont nous sommes nombreuses à souffrir occasionnellement. Mycoses, vaginoses, vaginites, cystites … nombreux sont les troubles génito-urinaires causés par un déséquilibre du microbiote vagional.

Qu’est-ce que le microbiote vaginal ?

Notre microbiote vaginal est composé en majorité de bonnes bactéries, les lactobacilles. Une armée de soldats qui tapissent les parois vaginales pour créer un film protecteur et nous protéger des agressions. On trouve aussi d’autres bactéries, inoffensives, à condition qu’elles restent minoritaires. Dans le cas contraire, notre flore se déséquilibre et c’est la porte ouverte aux mycoses, vaginoses bactériennes, cystites, …

A la ménopause, notre microbiote vaginal se fragilise.

A la ménopause, du fait des fluctuations des oestrogènes , notre flore vaginale se déséquilibre car les bonnes bactéries protectrices, les Lactobacilles, ont besoin d’oestrogènes pour se développer. Quand les oestrogènes se raréfient, les lactobacilles diminuent progressivement. La flore vaginale se modifie entrainant une plus grande sensibilité aux infections telles que les vaginites.

Quels risques quand la flore se déséquilibre ?

Quand notre microbiote vaginal est déséquilibré, il devient vulnérable. Il s’expose alors à la contamination d’agents pathogènes qui peuvent aussi contaminer l’appareil urinaire, coloniser la vessie et provoquer des infections urogénitales-génitales multiples.

Les probiotiques pour équilibrer notre flore vaginale

Ils sont clés pour entretenir l’équilibre de notre  flore vaginale. L’idéal est de faire  des cures de probiotiques en ovules directement dans le vagin plus efficaces que les compléments alimentaires oraux pour cette action ciblée là. Il est conseillé de faire une cure 1 semaine par mois pendant 3 à 6 mois de l’année.

Quelques règles pour veiller sur sa flore.

  • soigner sa toilette intime. Pas de douche vaginal trop agressive pour notre flore mais des savons doux et surgissants spécifiques
  • la nuit éviter les sous vêtements pour laisser respirer les muqueuses
  • éviter le sucre qui favorise le développement des levures responsables des mycoses.
  • boire 2 litres d’eau par jour pour éviter la stagnation de l’urine dans la vessie.
  • arrêter le tabac, facteur de risques pour les infections vaginales. Certains composants toxiques de la cigarette et la nicotine diminuent le taux d’oestrogènes dans le sang.

Nos microbiotes sont liés.

Le microbiote vaginal hérite de certaines bactéries du microbiote intestinal comme les Candida albicans  impliquées dans les candidoses ou l’Escherichia coli, responsable de 75 à 90% des infections urinaires. C’est la raison pour laquelle il est important de veiller à l’équilibre de ses 2 microbiotes, intestinal et vaginal, car ils sont étroitement liés.

Soigner ses microbiotes c’est soigner sa santé.

Pas de bonne santé sans un système intestinal en parfait état de marche, pas de belle peau sans un microbiote bien équilibrée, pas de bonne santé sexuelle sans une flore vaginale en équilibre. Nous avons toutes les cartes en main pour prendre soin de nos microbiotes qui dépendent de notre hygiène de vie : alimentation, activité physique, probiotiques, réduction du stress par la méditation, …

Dans mon livre Belle et bien dans son âge, je vous donne toutes les clés pour prendre soin de vous grâce à des gestes simples et à une bonne compréhension de vos besoins.

 

 

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.