0
Wellness

Le 16/8, offrez une pause santé à votre organisme.

12 mars 2021

C’est le plus facile des jeûnes à essayer et à mettre en place, le jeûne séquentiel aussi appelé le 16/8 ou le jeûne intermittent. De plus en plus de professionnels de la santé et de la nutrition s’accordent sur les bénéfices du jeûne sur notre organisme et notre métabolisme et en font un véritable outil de santé. Quand on n’a jamais jeûner, on le regarde avec suspicion parfois, intrigue et curiosité souvent. Franchir le pas peut être difficile pour certaines convaincues de l’impossibilité de lâcher la nourriture pendant une semaine. Et pourtant, essayer c’est vraiment l’adopter, en faire le point de départ d’une nouvelle hygiène de vie dans laquelle la nourriture retrouve son statut d’énergie et quitte la sphère émotionnelle.

Pourquoi jeûner ? Pourquoi mettre au repos ses intestins ?

Le cœur de notre vitalité et de notre santé se trouve dans nos intestins. L’intestin est un organe majeur de notre organisme. Pour bien le comprendre, il est important d’avoir à l’esprit une notion simple mais essentielle et que nous oublions : NOUS SOMMES CE QUE NOUS DIGÉRONS.

Notre santé est intimement liée à nos intestins que certains aujourd’hui appellent notre 2° cerveau. Car la fonction première des intestins est de garantir l’immunité et la vitalité de notre organisme. 80% de notre système immunitaire se trouve dans nos intestins, 95% de la production de sérotonine, une hormone apaisante garante de la qualité de notre sommeil.

Quand nos intestins se troublent, c’est la voie centrale d’évacuation de nos déchets alimentaires qui est perturbée. Et cela peut avoir des conséquences dangereuses pour tout l’organisme.

Notre intestin, imaginez-le, comme une barrière de haute précision.

Sa paroi permet le passage dans le sang des molécules nécessaires à l’organisme et elle bloque l’entrée des molécules indésirables comme les bactéries. Quand la paroi est fragilisée et que sa perméabilité est endommagée, la voie est libre pour le passage de grosses molécules d’origine bactérienne ou alimentaire qui vont traverser la muqueuse intestinale. Et là peuvent arriver les allergies, les maladies auto immunes inflammatoires dues à une hyper activité du système immunitaire pour combattre ces substances néfastes présentes dans l’organisme.

Notre intestin est habité et constitué d’un organe à part entière appelé MICROBIOTE INTESTINAL ou si vous préférez flore intestinale. Il regroupe des milliers de milliards de micro-organismes vivant dans les intestins en symbiose avec l’organisme.

Le microbiote, c’est le chef d’orchestre du corps

S’il est équilibré tout est harmonieux, s’il va mal, c’est la cacophonie. Il est sensible notre microbiote. Sa qualité tend à diminuer avec l’âge et plusieurs facteurs (traitements médicamenteux, germes, déséquilibres alimentaires, stress, …) peuvent le déstabiliser et à terme le rendre perméable déclenchant des intolérances, des candidoses, des maladies inflammatoires, …

Tout déséquilibre de la flore intestinale a des répercussions sur la barrière intestinale en augmentant sa perméabilité. Et là, elle va laisser passer des éléments toxiques pour l’organisme responsables des allergies alimentaires, des intolérances au gluten, de certains types d’eczéma, et de maladies inflammatoires type maladie de Crohn.

Les bénéfices du jeûne

  • Une économie d’énergie de 20 à 30 % pour notre système digestif
  • Une auto régulation de la flore intestinale avec un rééquilibrage des bactéries. Certaines ne recevant plus de sucres se calmeront progressivement notamment les Candida Albicans.
  • Une régénération de la paroi intestinale. Les cellules de notre intestin se renouvèle tous les 2 à 5 jours. La muqueuse intestinale a ce privilège de pouvoir faire peau neuve quand elle est au repos et moins sollicitée à l’absorption des micronutriments préparés par la digestion.
  • Une augmentation de l’efficacité de notre système immunitaire car les cellules ont plus d’énergie pour fabriquer les anticorps chargés de la protection de la muqueuse intestinale. 24H de jeûne = +20% d’augmentation de l’efficacité de notre système immunitaire.

Comment marche le jeûne intermittent ?

On se nourrit sur 8 heures et on laisse ses intestins au repos pendant 16 heures. Pensez à boire de l’eau, des tisanes toujours sans sucres ajoutées. Éviter les excitants comme le thé ou le café.

Concrètement, vous pouvez :

  • Supprimer le dîner du soir. Par exemple, celui du dimanche soir où en règle générale on n’a pas vraiment faim. On mange plus par habitude. Vous cessez donc de manger après 14H30 et vous reprenez le lendemain matin au petit-déjeuner
  • – supprimer le petit-déjeuner en ayant pris soin de dîner la veille au soir idéalement avant 20H et pas après 21H. Vous recommencez à manger le lendemain à 13H.

Les bénéfices du 16/8

En jeûnant 16h, le métabolisme s’accélère et on favorise le mécanisme de régénération cellulaire. On oblige le corps à puiser dans ses réserves de gras.

Moi j’ai choisi la formule suppression du dîner du dimanche soir. Facile après le week-end et parce que le petit déjeuner est mon repas favori. Si vous le faites régulièrement tout au long de l’année, vous offrez à votre corps 52 jours de détox, 52 jours de repos intestinal. C’est une véritable cure de jouvence et si en plus, vous dévidez de programmer un jeûne de 6 jours une fois par an, vous aidez votre corps à rester en bonne santé et en pleine vitalité. Et comme la plupart de nos problèmes de santé sont liés à nos modes de vie, en mettant régulièrement au repos ses intestins, on booste notre immunité et on entretient notre bonne santé.

Les vrais du faux du 16/8.

  • le 16/8 est un régime : faux. Mais pratiqué 2 jours de suite pendant une ou deux semaines, ça aide à gérer des écarts. Et à ne pas laisser les kilos s’installer.
  • il est contraignant : pas vraiment si vous choisissez le bon moment pour vous. Moi c’est le dîner du dimanche soir que j’enlève car mon repas favori est le petit-déjeuner !
  • c’est fatiguant : bien au contraire, c’est un booster d’énergie pour l’organisme car la digestion consomme énormément d’énergie. Donc, quand notre corps est moins occupé par la digestion, il dispose de plus d’énergie. Résultat, on est plus vif, plus alerte.
  • on n’a pas faim : c’est vrai. Si vous grignotez souvent ou si vous êtes accros de produits gras ou sucrés, qui activent dans le cerveau le circuit de la récompense, vous pouvez ressentir un manque les première fois. Passez outre. Prenez une tisane et rapidement, grâce à ce jeûne intermittent , vous allez renouer avec vos sensations corporelles notamment la faim et la satiété. Ainsi, vous pourrez reprendre la main sur votre alimentation et renouer avec une faim “saine”, une vraie faim. Le 16/8 est un bon outil contre le grignotage compulsif.
  • le rapport à l’alimentation change : vrai. Au fur et à mesure de votre intégration du jeûne intermittent 16/8 dans votre hygiène de vie, vous vous rendrez compte que vous diminuez naturellement la taille des portions dans votre assiette. Vous vous réappreniez votre appétit petit à petit. Conséquence, vous mangez moins par habitude et davantage quand vous avez faim. Ce qui fait une grande différence. Spontanément, vous choisissez des aliments plus sains, plus légers, moins transformés.
  • c’est pour tout le monde : vrai si vous êtes en bonne santé. Faux si vous souffrez de diabète de type 1, de problèmes de thyroïde, … si vous êtes malade, consultez votre médecin pour vérifier que ce jeûne est ok pour vous.

Aller plus loin sur le jeûne …

Je vous conseille la lecture d’un ouvrage très explicite et pédagogique sur les bienfaits des différentes méthodes de mise au repos du système intestinal : “ET SI JE METTAIS MES INTESTINS AU REPOS ? ” de THOMAS UHL, fondateur de la Pensée Sauvage, un centre de jeûne dans le Vercors.

Equilibre alimentaire

Votre programme sur mesure pour perdre du poids et et retrouver le corps que vous aimez.

 

 

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.