Bien-être

Je renforce mes défenses immunitaires.

28 octobre 2019

Savez-vous que 70% de nos défenses immunitaires se trouvent dans l’intestin ? Et oui, l’intestin n’a pas qu’une fonction digestive. Il est notre premier organe de défenses immunitaires. Il protège notre organisme des virus et bactéries en tous genres. Et il le fait grâce à un écosystème complexe, qui supporte mal qu’une de ses composantes soit affaiblie. Et quand nos défenses naturelles sont affaiblies, c’est la porte ouverte aux maladies.

Alors, on a tout intérêt à prendre soin des milliards de micro-organismes qui vivent dans nos intestins pour notre santé, notre bien-être et notre bonne humeur. Et pour en prendre soin, il faut comprendre comment fonctionne notre système immunitaire. Qui fait quoi et comment ? Ainsi, on peut ajuster son comportement en toute connaissance de cause.

Comment fonctionne notre microbiote intestinal ?

Notre tube digestif est comme un château fort à 3 lignes de défense : le système immunitaire intestinal, la muqueuse ou barrière intestinale et la flore intestinale.

  • Le système immunitaire intestinal est logé dans les profondeurs de l’intestin et recèle + de 50% des cellules de défense de l’organisme. Celles notamment qui s’attaquent aux germes pathogènes.
  • La muqueuse intestinale, quant à elle, fait fonction de barrière plus ou moins perméable selon les besoins de notre organisme. Elle laisse passer les substances dont nous avons besoin et fait barrage aux agents pathogènes.
  • La flore intestinale, pour sa part, est constitué de milliards de bactéries colonisant notre côlon essentiellement. C’est un maillon clé de notre immunité car elle recèle des bactéries profitables à notre santé. Chaque individu a la sienne même si on retrouve des espèces bactériennes communes.

Pourquoi nous devons chouchouter notre flore intestinale ?

Les bactéries de la flore intestinale ont de multiples fonctions. Elles nourrissent d’autres bactéries, interviennent dans la digestion, stimulent le processus de tolérance et de défense des cellules immunitaires, agissent sur la perméabilité de la barrière intestinale. Les composantes du système immunitaire étant très liées, la perturbation du fonctionnement de l’une entraîne l’ensemble du système.

Que se passe-t-il quand notre système intestinal est défaillant ?

Tout déséquilibre de la flore intestinale a des répercussions sur la barrière intestinale en augmentant sa perméabilité. Et là, elle va laisser passer des éléments toxiques pour l’organisme responsables des allergies alimentaires, des intolérances au gluten, de certains types d’eczéma, et de maladies inflammatoires type maladie de Crohn.

En pratique, comment je fais ?

1/ Je commence par une cure de probiotiques.

Je fais un mix de compléments alimentaires et d’aliments riches en probiotiques.

Pendant au moins 3 mois, je prends tous les matins des probiotiques sous forme de compléments alimentaires pour renforcer ma muqueuse intestinale. Et côté alimentation, j’ajoute les légumes fermentés type choucroute, chou fermenté coréen, levure de bière, kéfir, lassi, yaourt, … ainsi que des condiments artisanaux type cornichons, olives, anchois, câpres, … et du vinaigre de cidre.

2/ Je renforce mes défenses immunitaires avec des oligo-éléments.

Cuivre, or, argent, zinc, magnésium, sélénium … ces minéraux, peu présents naturellement dans l’organisme, nous donnent un coup de pouce pour lutter contre les virus ou les coups de mou dès l’automne.

Et notamment :

Le trio cuivre/or/argent : la base incontournable pour contrer les virus (grippe, rhumes et gastro) et les bactéries. Vous le trouvez sous forme de flacon et on prend une cuillère tous les matins jusqu’à ce que le flacon soit terminé. Idéal en prévention dès le début de l’automne.

  • En cas d’infections ORL, vous pouvez l’associer au souffre qui aide à la régénération des muqueuses du nez et de la gorge.
  • En cas de fatigue intense type épuisement nerveux, vous pouvez ajouter au trio de base du magnésium.
  • Si vous éprouvez plutôt une fatigue physique, vous pouvez associer le trio à du sélénium.

Evitez l’automédication, et définissez le bon protocole pour vous avec un médecin, un naturopathe ou votre pharmacien de façon à vous assurer que vous ne cumulez pas des ingrédients incompatibles entre eux ou dont les effets s’annulent.

3/ Et aussi des plantes comme l ‘échinacée.

Elle contient plusieurs actifs qui stimulent l’ensemble des agents impliqués dans les mécanismes du système immunitaire. Je la prends en tisane le matin au réveil quand je sens mon organisme un peu fébrile.

Sans oublier le propolis dont les propriétés anti-infectieuses et immunostimulantes en font un super ingrédient à consommer en cure de novembre à mars.

4/ Je pratique une activité physique super régulièrement.

Au moins 5 fois par semaine à raison de 60 minutes à un bon rythme pour stimuler mes défenses immunitaires, aider mon organisme à évacuer les toxines via la transpiration, la respiration, la circulation lymphatique.

5/ Je fais le plein de vitamine D

Elle est essentielle pour activer les globules blancs nécessaires à la fabrication des anticorps et détruire les microbes. Et à la solidité de nos os. A la ménopause, nous avons besoin de nous assurer d’en avoir suffisamment. Donc on fait doser sa vitamine D dans le sang avant d’avaler des ampoules.

Et on fait le plein de poissons gras type harengs fumés, maquereaux, sardines, anchois, …

6/ Je veille à avoir un sommeil de qualité.

Une nuit blanche suffit à affaiblir le système immunitaire car elle réduit le nombre d’une famille de globules blancs. En nombre d’heures, chacun a son rythme. Ma chance est d’avoir besoin de 6 heures de sommeil là où d’autres auront besoin de 7H, 8H ou plus.

Ce qui est important c’est la qualité du sommeil. Pour ce faire, il y a quelques petites astuces à respecter :

  • Dînez le plus tôt possible idéalement avant 21h et le plus léger possible
  • Evitez les excitants comme le café et l’alcool
  • Veillez à avoir une chambre fraîche aux alentours de 19°C et le plus noir possible
  • Eloignez-vous des écrans et de leur lumière bleue au moins 2 heures avant de vous coucher.
  • Retirez tous les écrans de votre chambre (smartphone, tablette, ordinateur, tv, …)

7/ Je pratique la méditation et le yoga pour me détendre et gérer le stress.

Le stress est un ennemi de notre système immunitaire. Le cortisol, hormone du stress, par excellence épuise nos réserves d’énergies et à terme elle place notre organisme en position de survie. La méditation et le yoga m’aident énormément à contrôler mes émotions et mon niveau de stress.

Pour bien préparer l’arrivée de l’hiver, on se prépare dès maintenant en boostant sa flore intestinale avec une cure de probiotiques. Je joue la sécurité et j’achète du LACTIBIANE REFERENCE en pharmacie. Et cerise sur le gâteau, les probiotiques sont les alliés du ventre plat. Donc avec cette cure, on fait d’une pierre deux coups.

 

 

 

 

 

 

 

 

Poursuivez votre lecture !

3 Commentaires

  • Avatar
    Répondre pulcherry 28 octobre 2019 at 11:04

    oui, en effet le microbiote est très important. C’est pourquoi, il est judicieux d’en faire une analyse, de comprendre comment le notre fonctionne. Mais ensuite, on peut aller au delà car le microbiote peut permettre de déceler des dysfonctionnements qu’une analyse plus poussée peut compléter. Ainsi des réponses peuvent être apportées pour la chute des cheveux, l’amincissement, la dépression…

    • Natacha Dzikowski
      Répondre Natacha Dzikowski 28 octobre 2019 at 11:41

      Merci beaucoup de votre contribution sur le microbiote qui en effet commande énormément de fonctions dans notre organisme

  • Avatar
    Répondre Domi1108 28 octobre 2019 at 23:24

    Bonsoir Natacha,
    Merci pour toutes informations tellement importantes !! L’équilibre de notre organisme en déprend.
    Belle soiréee

  • Laisser un commentaire

    En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.