Le corps

Jambes fines, et si tout partait de la circulation lymphatique ?

28 janvier 2019

Nous rêvons toutes de jambes fines, légères et fuselées. Car nos jambes sont un élément de séduction important que nous aimons mettre en avant. Or avec l’âge, les jambes peuvent commencer à gonfler. La faute à qui ? A la ménopause et aux modifications de notre terrain hormonal ostrogénique qui a des incidences sur la circulation lymphatique. C’est un problème qu’il faut traiter le plus tôt possible car le ralentissement de la circulation lymphatique peut aussi, en plus du gonflement, accentuer la cellulite des jambes.

Il est donc important de ne pas laisser le phénomène s’installer et même d’avoir une attitude préventive pour garder les jambes fines et légères.

La circulation lymphatique, comment ça marche ?

La circulation lymphatique n’est pas la circulation du sang mais la circulation de la lymphe qui parcourt tout le corps. La lymphe contient nos globules blancs et son rôle immunitaire est essentiel. Elle joue un rôle dans la défense contre les bactéries, les virus et tous les corps étrangers toxiques. Elle participe au transport des hormones et au drainage de l’eau dans les tissus mais aussi d’une grande partie des déchets cellulaires (graisses, toxines, …) La lymphe draine tout le corps, de la périphérie vers le cœur, où elle va se mélanger au sang.

Pourquoi la lymphe ralentit ?

La lymphe circule uniquement grâce aux mouvements du corps, aux contractions musculaires et à celles des parois des vaisseaux. La fonction d e retour de la lymphe est fragile. Elle peut se ralentir facilement surtout quand on est sédentaire, quand on reste longtemps debout ou assis sans bouger, quand les vaisseaux sont comprimés ou quand elle est encombrée par une quantité trop importante de déchets.

Quels sont les problèmes associés à la mauvaise circulation lymphatique ?

Les œdèmes et les gonflements

Quand la lymphe circule mal, et que le retour lymphatique est ralenti, il en résulte un mauvais drainage de l’eau qui réside entre les cellules de nos tissus. Ces tissus se mettent alors à gonfler, et ce d’autant plus facilement qu’ils se situent en bas du corps. Les chevilles qui enflent et les genoux qui gonflent avec formation d’un petit bourrelet sur le dessus du genou sont les premiers indicateurs d’un problème de circulation lymphatique. Cela se traduit par des jambes en poteaux.

La cellulite.

Là, il faut vraiment bien distinguer la cellulite qui est un dépôt de graisse localisé et l’œdème de la jambe ou de la cheville qui est une rétention d’eau dans les tissus. Mais ces 2 phénomènes sont souvent liés. La cellulite gêne la circulation lymphatique en comprimant les vaisseaux et la mauvaise circulation lymphatique des jambes va favoriser l’apparition de cellulite.

Comment améliorer sa circulation lymphatique ?

Traiter les problèmes veineux s’ils existent.

Quand la circulation sanguine dans le réseau veineux n’est pas au top, le système lymphatique est mis à contribution. Il se retrouve rapidement surchargé.

Là, il est impératif de traiter le problème veineux en consultant un phlébologue ou un angiologue qui saura vous prescrire un traitement adapté à votre problème veineux. Ces troubles, qui concernent plus de 80% des femmes, ne sont pas à prendre à la légère car non traités ils peuvent dégénérer en maladies plus graves type phlébite, embolie, …

Adopter les drainages lymphatiques.

Le drainage lymphatique est un massage particulier qui vise à aider la remontée de la lymphe dans les vaisseaux et ganglions lymphatiques vers le cœur. C’est un massage très doux et très techniques qui suit le trajet de circulation de la lymphe en utilisant une technique de presser-relâcher sur les zones infiltrées.

C’est un massage délicat car la lymphe doit être manipulée avec précaution. Choisissez un kiné formé à la méthode Volder, l’inventeur de ce massage.

Ce massage se déroule en 2 temps :

  • 1/ le masseur commence par ouvrir des points pour libérer les toxines par pression circulaires, lentes et régulières sur la peau
  • 2/ puis vient le pompage pour activer la circulation de la lymphe par des mouvements alternant pression et dépression.

Vous pouvez aussi essayer la presso thérapie. C’est une technique médicale de pressions douces exercées par des bottes pneumatiques qui facilite le drainage de la jambe en reproduisant les pressions du drainage manuel.

Et aussi les massages drainants.

Tous les massages drainant type palper-rouler ou massage des tissus en profondeur facilitent l’oxygénation des tissus, l’élimination des déchets et libèrent le corps de ses toxines.

Moi, j’ai choisi il y a plus de 10 ans maintenant de confier mes jambes à Martine de Richeville et à son Svelt’coaching, une experte du remodelage corporel. Son massage unique en son genre, agit en profondeur sur le tissu engorgé et assouplit les amas graisseux. Il dynamise la circulation et oxygène la peau. Résultat, les toxines et les graisses sont libérées et évacuées ensuite naturellement par le corps.

J’ai vu grâce aux massages de Martine mes jambes changer. Elles se sont affinées de partout et surtout elle m’a redessiné mes genoux. C’est un investissement financier qui en vaut vraiment la peine car les résultats sont visibles. Les premières séances sont plutôt douloureuses car le protocole du massage cible les points d’adhérence du derme. Là où ça bloque pour être claire. Donc on s’accroche et on respire. On sort de la séance avec une vraie sensation de légèreté et au fil du traitement on voit ses jambes dégonflées, ses chevilles s’affiner …

Privilégier les douches.

On évite les bains chaux. C’est une catastrophe pour les jambes car ils dilatent les vaisseaux.

On préfère les douches et on termine sa toilette par une douche froide tous les jours. C’est un excellent drainage veina-lymphatique.

Ne bouder pas les collants ou bas de contention.

Ce sont de précieux alliés. Indispensable quand on fait de longs trajets en avion, quand on reste longtemps sans bouger en position debout ou assise. Ils aident le drainage lymphatique et veineux des membres inférieurs. Selon vos besoins, vous pouvez choisir une contention médicale que vous trouvez en pharmacie. Les marques comme Sigvaris ont fait de grands progrès et propose aujourd’hui des produits super beaux et super efficaces. En plus, ces collants là sont remboursés.

Sinon, hors contention médicale, de nombreuses marques de collants proposent des versions « control » qui ont une action veina tonique.

Stimuler le système lymphatique par une bonne hygiène de vie.

Bougez.

C’est la clé de la bonne circulation lymphatique. Le mouvement avant tout. La lymphe à la différence du sang n’est pas directement pompée par le cœur. Ce sont les mouvements du corps qui mettent en action la circulation de la lymphe. Si vous ne bougez pas assez, la lymphe ne circule pas. Elle stagne et les toxines de votre corps avec. Là, c’est double peine car non seulement, vos chevilles et vos jambes gonflent mais tout votre organisme s’encrasse. Il ne se détoxifie pas comme il le devrait et à terme, vous créez un terrain inflammatoire. Donc l’activité physique est indispensable. Mixer les sports. Du cardio pour transpirer, éliminer les toxines et faire circuler la lymphe et le sang, de la musculation pour booster la contraction des vaisseaux et muscler votre réseau de capillaires veineux. Du yoga et du Pilates pour délier les articulations, travailler la souplesse du corps.

Choisissez une bonne alimentation

Toute prise de poids va gêner la circulation lymphatique. Et quand la circulation lymphatique et/ou veineuse est déficiente, ce poids a tendance à se transformer sous forme de cellulite sur les jambes et les cuisses.

Le sucre et le sel sont vos ennemis à éviter avec une interdiction totale pour le sucre.

Pourquoi ? Parce que le sucre favorise le phénomène de la glycation qui entraîne une perte de souplesse dans les tissus et les vaisseaux. C’est comme si les tissus et les vaisseaux se caramélisaient. Vous comprenez pourquoi le retour de la lymphe dans ce cas-là se retrouve moins performant.

Le sel, pour sa part, favorise la rétention de l’eau dans les tissus et donc les œdèmes.

Privilégiez les fruits, les légumes, les protéines animales et végétales, les farines semi-complètes, les aliments à index glycémique bas et les cuissons vapeur ou à basse température.

N’abusez pas des diurétiques.

Ce sont des faux amis. Que font-ils ? Ils activent le fonctionnement des reins et donc favorisent l’élimination de l’eau. Mais dès l’arrêt du traitement, les causes du gonflement n’ayant pas été traitées, l’œdème d’origine lymphatique revient.

Si vos jambes gonflent, consultez d’abord un médecin.

Alors, pour bien entretenir la circulation lymphatique de vos jambes et les conserver fines et légères, on garde en mémoire ces petits conseils

  • Bouger : courir, marcher, nager, faire du vélo, … plusieurs fois par semaine
  • Faire masser ses jambes et son corps
  • Doucher les jambes et tout le corps à l’eau froide tous les jours
  • Porter des collants de contention en voyage et lors des stations debout prolongées
  • Fuir les vêtements trop serrés
  • Renoncer au sel et au sucre
  • Boire de l’eau entre les repas
  • Eviter au maximum de croiser ses jambes. Ça bloque la circulation lymphatique et veineuse au niveau du genou qui sous l’effet de la compression gonfle.

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.