Healthy living

Healthy living.

23 juin 2016

Mais non ce n’est pas contraignant et cela n’a rien à voir avec la privation.

C’est avant tout une dynamique de respect de soi, d’apprendre à se faire plaisir pour de vrai.

Faire attention aux aliments que l’on ingère, leurs qualités d’origine et leur pouvoir nutritionnels, comprendre les règles de base des associations pour ne plus imposer à notre système digestif des mélanges indigestes.

Faire attention à ce que l’on boit. Hors de question de se priver des bonnes choses et l’alcool en fait partie mais à partir de 45 ans il faut choisir quels sucres on garde et quels sucres on élimine car on ne peut pas en consommer trop.

Moi j’ai choisi le champagne et le vin blanc. Ce sont mes favoris et j’en consomme à peu près 3 fois par semaine en quantité raisonnable ( jamais plus de 2 verres) sauf exception ☺))) et elles sont plutôt nombreuses.

Mais je n’associe jamais l’alcool aux féculents ou à du pain et ou à des aliments trop gras.

Faire attention au soleil. A trop forte dose, il a des répercussions désastreuses sur la qualité de la peau. Les taches seront inéluctables si vous ne vous protégez pas et surtout jamais le visage en plein soleil sans SPF 50 et chapeau.

Quant au tabac, c’est l’ennemi à éradiquer sans négo aucune.

Le cocktail tabac-alcool est désastreux et ses effets empirent au fil des années : peau grise et terne, poches sous les yeux, mine de papier mâché permanente … la liste est longue. Impossible d’avoir une peau saine et oxygénée en fumant.

Je sais que c’est difficile, j’en ai suffisamment bavé pour arrêter de fumer mes 2 paquets de Marlboro Light par jour.

C’était il y a plus de 15 ans et je ne l’ai jamais regretté … et ma peau non plus.

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire