0
Detox Wellness

Détox, votre alliée à la ménopause.

21 juin 2022

La détox, elle n’a pas forcément bonne presse tellement elle est mise en avant pour tout et n’importe quoi. Une cure détox n’est pas un régime et n’a pas pour objectif de perdre du poids. Une cure détox a pour objectif d’aider l’organisme à éliminer les toxines et les polluants qui y sont stockés. A la ménopause, la détox permet d’aider le corps à s’adapter à la nouvelle donne hormonale.

Nous ingérons à notre corps défendant des polluants et des toxines

Dans notre vie quotidienne, le corps accumule des polluants. Ils ont diverses origines : pesticides, additifs alimentaires, conservateurs, perturbateurs endocriniens, produits d’entretien, tabac, particules fines de la pollution, … Certains de ces polluants agissent sur notre métabolisme.

Les perturbateurs endocriniens peuvent mimer, bloquer ou modifier l’action d’une hormone. Ils déstabilisent nos rythmes hormonaux et peuvent perturber le fonctionnement normal de l’organisme. Plusieurs études ont mis en évidence leurs liens avec la prise de poids par exemple.

Sans oublier les toxines endogènes.

Nos cellules créent leurs propres déchets. Et notre organisme est programmé pour les éliminer. Quand il y en a trop, le corps n’arrive plus à les éliminer et la toxémie s’installe. Elle existe quand l’équilibre entre l’absorption des aliments et l’évacuation des déchets est rompu. Si elle dure trop longtemps, c’est un terrain propice au développement des affections et inflammations.

Nettoyer ses émonctoires

Ce qui est magique avec le corps c’est que tout est prévu pour le préserver en bonne santé. C’est notre mode de vie qui perturbe ses fonctions naturelles d’élimination, de régénération et de réparation.

Le corps humain a prévu des voies d’évacuation pour les déchets qu’il reçoit ou qu’il produit. Ce sont les émonctoires.

Nous avons 5 émonctoires.

  1. le foie : c’est l’émonctoire le plus important. Notre foie se charge du plus gros travail de neutralisation et d’élimination des toxines. Il filtre notre sang en permanence pour neutraliser les produits toxiques. Pour cela, nous devons prêter une attention particulière pendant les périodes de nettoyage du corps. Il faudra stimuler sa production de bile avec certains aliments (ou des plantes) et lui assurer un apport en nutriments utiles à la détoxication : acides aminés, vitamines, antioxydants… Le foie a son rythme. Il commence à s’activer au petit matin et le soir il s’endort pour se reposer toute la nuit. Ce n’est pas un travailleur de nuit, ne le forcez pas à aller contre sa programmation. Alors pensez à dîner tôt et léger.
  2. les intestins : c’est la barrière haute protection de notre organisme. Comme tous les êtres vivants, nous avons besoin d’aliments pour vivre.  C’est en les digérant que nous les transformons en micronutriments capables de passer et d’agir dans tout notre organisme. Pour assurer cette fonction, notre système digestif travaille comme une véritable usine de démontage alimentaire qui va absorber les protéines, les graisses, les glucides, les vitamines, les sels minéraux. Bref, tous les éléments indispensables à notre santé transitent par l’intestin. Il est donc le réceptacle des nourritures qui nous construisent et qui nous réparent. Quand nos intestins se troublent, c’est la voie centrale d’évacuation de nos déchets alimentaires qui est perturbée. Et cela peut avoir des conséquences dangereuses pour tout l’organisme.
  3. les reins : ils éliminent les déchets filtrés hors du sang en les diluant dans les urines. Toute diminution de la quantité d’urine ou de sa concentration en déchets provoque une accumulation de toxines dans l’organisme.
  4. la peau : par la sueur et le sébum elle participe de l’élimination des toxines. D’où l’importance de transpirer quand on pratique une activité physique.
  5. les poumons quant à eux permettent l’élimination prioritaires des déchets gazeux. Ils participent de la bonne oxygénation de notre organisme.

Ces organes excréteurs filtrent les déchets hors du sang et de la lymphe en les remettant à l’extérieur du corps. Tant que l’organisme domine la quantité de toxines qu’il produit et qu’il arrive à les éliminer, tout va bien. Quand les toxines s’accumulent en trop grand nombre dans l’organisme, les émonctoires sont dépassés. Il est temps de réaliser un grand nettoyage grâce à une cure détox.

La détox, mode d’emploi.

Vous avez plusieurs options de détox.

  • la mono-diète
  • le jeûne intermittent
  • le jeûne

La mono-diète

La mono-diète consiste à manger un seul et même aliment à chaque repas pour restaurer les intestins surtout après des écarts importants. Digérer un seul aliment allège leur travail. Cet effort moindre permet au corps d’économiser une énergie qu’il va employer ailleurs. C’est la raison pour laquelle, on se sent très dynamique en période de mono-diète.

Autre bénéfice, on se sent plus léger car l’alimentation en mono-diète réduit les apports caloriques et force l’organisme à aller puiser dans ses propres réserves de carburants pour soutenir le corps. Résultat, il va brûler des graisses installées.

A quel rythme pratiquer la mono-diète ?

Vous pouvez au choix opter pour :

  • Une journée de mono-diète par semaine
  • Une mono-diète de 2 à 3 jours tous les mois
  • Une mono-diète de 5 jours une fois par an.

Que mange-t-on ?

Des fruits : pomme, raisins, melon.

  • la mono-diète de pomme où on consomme des pommes sous toutes ses formes (crues, cuites, en compote, au four, râpée, …)
  • raisin : au printemps, elle est parfaite car très dépurative et très riche en antioxydants pour se préparer à l’hievr
  • melon : en été quand il fait chaud.

Le jeûne intermittent.

Le jeûne intermittent est aussi appelé programme 16/8. Il est facile à glisser dans nos agendas une fois par semaine.

  • Le principe est simple : on mange sur une période de 8H et on jeûne pendant 16H.
  • Le bénéfice : en jeûnant 16h, le métabolisme s’accélère et on favorise le mécanisme de régénération cellulaire. On oblige le corps à puiser dans ses réserves de gras.
  • La journée type :
    • soit on élimine le repas du soir et on mange de 8h à 16H, idéale pour les lève tôt et celles qui ont l’habitude de dîner léger
    • soit on élimine le petit-déjeuner et on mange de 13h à 21h, pratique pour celles qui veulent conserver une vie sociale

Moi j’ai choisi la formule suppression du dîner du dimanche soir. Facile après le week-end et parce que le petit déjeuner est mon repas favori. Si vous le faites régulièrement tout au long de l’année, vous offrez à votre corps 52 jours de détox, 52 jours de repos intestinal.

Le jeûne

Jeûner c’est mettre au repos pendant quelques jours son système digestif en ne consommant aucun aliments solide. On boit de l’eau, des tisanes et des bouillons clairs.

Concrètement, jeûner c’est :

  • Une semaine de descente alimentaire pour préparer le corps au jeûne
  • La semaine de jeûne sans aucune nourriture solide
  • Une semaine de remontée alimentaire où progressivement on réhabitue ses intestins à la nourriture solide.

C’est un véritable programme pour prendre soin de sa santé. A la ménopause, c’est important de prendre soin de son corps pour accompagner les changements hormonaux et l’aider à prendre de nouveaux repères. Plus on comprend ce dont notre corps a besoin, plus il nous accompagne.

Ma méthode

Pour apprendre à prendre soin de vous et à bien habiter votre âge, je vous propose de retrouver toute ma méthode dans mon livre BELLE ET BIEN DANS SON ÂGE, disponible ici 

Poursuivez votre lecture !

2 Commentaires

  • Répondre Lorraine 25 juin 2022 at 15:53

    J’adore vous lire!

  • Répondre Cath 25 juin 2022 at 18:26

    Le raisin n’est pas un fruit du printemps mais de l’automne.
    Cette monodiète ne devrait-elle pas être plutôt préconisée en septembre/octobre ?

  • Laisser un commentaire

    En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.