Ménopause

Que faire contre les bouffées de chaleur ? Mon petit guide pour rester zen.

15 février 2019

Elles arrivent sans crier gare. Et elles s’installent petit à petit. Troubles discrets pour certaines d’entre nous, enfer pour certaines autres, les bouffées de chaleur sont une des principales gênes de la ménopause. Difficile d’y échapper et surtout comment y faire face quand on ne veut pas prendre le TSH ( traitement substitutif hormonal), ce qui est mon cas. Il y a heureusement plein de possibilités et aujourd’hui, je vais vous parler uniquement de celles que j’ai essayées. Elles sont 100% naturelles sans aucune hormone ni phyto hormones.

Pourquoi avons-nous des bouffées de chaleur ?

A la ménopause, qui survient entre 45 et 55 ans, des troubles fonctionnels comme les bouffées de chaleur apparaissent. Ils sont liés à l’arrêt de la production d’œstrogènes qui jouent un rôle dans la thermorégulation. Les ovaires produisant de moins en moins d’hormones, notre métabolisme doit s’adapter à cette nouvelle donne physiologique. Il en résulte une stimulation excessive des centres cérébraux. Et plus particulièrement de l’hypothalamus, qui est le chef d’orchestre à la fois des hormones, des neurotransmetteurs et de la thermorégulation du corps.

Comment les traiter ?

Il y a plein de solutions naturelles possibles. Mais avant de vous diriger vers l’une ou l’autre, il est capital à cette période d’avoir un suivi médical super sérieux avec son gynéco. Outre les examens de contrôle des seins, des ovaires et de l’utérus, il faut faire un bilan sanguin pour vérifier que tout est ok. Penser aussi à vérifier votre vitamine D super importante pour la solidité osseuse ainsi que le fonctionnement de votre thyroïde.

Homéopathie, acupuncture, méditation, sophrologie sont autant de disciplines qui peuvent vous apporter des solutions concrètes.

Homéopathie

Il existe de plus en plus de compléments alimentaires naturelles efficaces contre les bouffées de chaleur. Moi, j’ai pris le duo GONAXINE 300 et SÉRÉLYS pendant quelques mois, et les bouffées de chaleur sont parties. Elles peuvent revenir un jour quand vous êtes super stressée par exemple. En alternative, j’ai aussi essayé le duo SÉRÉLYS et DONALIS qui entretient la souplesse des muqueuses. Je vous parle de ces compléments alimentaires à titre d’exemple. Il est vraiment préférable de faire établir par un homéopathe le bon

Acupuncture

Selon la médecine chinoise, les bouffées de chaleur traduisent un déséquilibre entre le yin (sang, liquides du corps, froid) et le yang ( force, dynamisme, chaleur). Le sang étant affaibli par le manque d’hormones, il ne peut plus circuler normalement et le yang alors s’échappe vers le haut du corps et particulièrement le visage.

  • Le traitement : 3 à 5 séances de 25 à 45 minutes.
  • Des résultats au bout d’un mois environ avec des bouffées de chaleur qui diminuent en fréquence et en intensité. Si au bout de 3 à 6 semaines, vous n’obtenez pas de résultats, abandonnez c’est que ce traitement ne fonctionne pas pour vous.

Naturopathie

C’est vraiment une approche intéressante pour les troubles du système hormonal, qui travaille sur notre vitalité globale. Lors de la première consultation, le naturopathe établit un bilan de vitalité. C’est un bilan de terrain lui permettant de comprendre le fonctionnement de notre corps, ses points forts et ses points faibles, ses ressources vitales et ses capacités réactionnelles. A partir de là, il a plusieurs outils à sa disposition pour rétablir l’équilibre de notre métabolisme. Il peut combiner plusieurs techniques comme l’aromathérapie, les enveloppements, l’hydrothérapie, l’oligothérapie, la gemmothérapie (les bourgeons de plantes), la réflexologie plantaire, la relaxation, les massages, …

Méditation

C’est une aide importante en ce sens où elle aide à réguler le stress qui est un important vecteur de création de bouffées de chaleur. Pourquoi ? Parce que le stress a un effet sur la thermogénèse de notre corps. Il élève la température.

Depuis 1 an, je médite tous les matins pendant 25 à 30 minutes. Les bienfaits sont formidables tant sur le plan physique que mental. Il y a de très nombreuses variétés de méditation possible. Essayez en jusqu’à trouver celle qui vous convient le mieux.

Sophrologie.

J’ai de nombreuses personnes qui l’utilise autour de moi avec succès. J’ai essayé quelque fois mais je ne suis pas très réceptive. Mais j’ai vu des résultats positifs sur certaines d’entre elles. Alors, pourquoi pas ?

Et aux registres des médicaments, il y en a un qui fonctionne plutôt bien, l’ABUFENE. Demandez à votre médecin s’il est adapté pour vous.

Les bonnes habitudes à prendre.

On surveille vraiment son alimentation.

En vrai, on adopte une véritable hygiène de vie. Et ce pour 2 raisons, les bouffées de chaleur et la prise de poids qui nous menace toute à la ménopause. Dès 45 ans, si on veut garder une jolie silhouette et éviter de prendre du poids, on suit quelques règles simples :

  • On divise par 2 son assiette
  • Et on multiplie par 2 la quantité de sport
  • On supprime le sucre raffiné qui fait grossir et crée des rides via le phénomène de glycation des tissus qu’il génère.

En complément de toutes nos autres actions pour se débarrasser des bouffées de chaleur, je vous conseille d’éviter la nourriture épicée, l’alcool et les excitants comme le café ou le thé en trop grande quantité qui ont tendance à augmenter la chaleur du corps.

On fait du sport.

C’est un régulateur naturel des troubles du climatère. Et en plus, il est indispensable à la bonne santé. Le sport facilite la circulation lymphatique dans notre corps et aide notre corps à éliminer tous les déchets que nous emmagasinons.

A partir de 40 ans, notre métabolisme de base c’est à dire le nombre de calories que nous brûlons au repos, commence à ralentir. Et au fil des années, cette tendance s’accentue. Le sport permet de stimuler notre métabolisme, de le relancer et de le maintenir à un bon niveau. En clair, plus vous êtes sportive, plus votre métabolisme brûlera de calories.

Alors, on chausse ses baskets et on associe du cardio training à bonne intensité à de la musculation. Car le muscle consomme des calories. Donc on plus on se muscle, plus on brûle de calories, plus on évite de prendre du poids disgracieux à la ménopause. Et idéalement, on ajoute une activité pour la souplesse comme le yoga.

On est vigilante sur sa santé.

La ménopause est un moment important où il faut consulter son gynécologue et faire tous les bilans de santé importants. Et partager avec votre médecin, les traitements que l’on vous propose. Que cela soit de l’homéopathie, des plantes, des compléments alimentaires, …

On ne se décourage surtout pas.

A partir du moment où on refuse le TSH et où on prend l’option des solutions naturelles, les résultats sont plus longs à arriver. Et ce qui a marché pour l’une ne fonctionnera pas forcément pour la copine.Mais quoiqu’il en soit, il y a pléthore d’options. La naturopathie peut aussi se révéler intéressante, notamment dans l’utilisation de certaines plantes comme la sauge. Attention à la phytothérapie et à tout ce qui contient des “hormones dites naturelles”. Elles sont très déconseillées en cas d’antécédents de cancer du sein.

Fuyez l’automédication.

Plutôt que l’automédication, faites-vous aider par des personnes compétentes et qualifiées. On a toute tendance à écouter la bonne copine qui a essayé telle technique, pris tel complément alimentaire ou telle recette homéopathique, … certes mais vous n’êtes pas la copine et votre métabolisme n’a probablement pas les mêmes caractéristiques. Consultez des professionnels de santé et de médecines alternatives et naturelles. C’est le plus sûr moyen d’avoir un traitement personnalisé et adapté à votre métabolisme.

Poursuivez votre lecture !

2 Commentaires

  • Avatar
    Répondre Lenaerts christine 4 mai 2019 at 21:03

    Vos conseils sont précieux et me donne de lespoir pr me sentir mieux

    • Natacha Dzikowski
      Répondre Natacha Dzikowski 5 mai 2019 at 11:38

      Merci Christine de votre gentil et encourageant message. très bon dimanche.

    Laisser un commentaire

    En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.