La peau

Mes rides, qu’est-ce que je peux faire ?

29 novembre 2019

C’est une question qui revient souvent et que nous nous posons toutes à un moment donné : comment soigner nos rides ? Je ne dis volontairement pas les effacer car ce n’est pas possible à moins d’avoir recours à la chirurgie esthétique. Et ce n’est pas le propos de mon article.

Pourquoi avons-nous des rides ? Est-ce qu’on peut ralentir leur arrivée ? Quels traitements marchent ? Est-ce que les cosmétiques sont efficaces ? Qu’est-ce que la médecine esthétique peut m’apporter ? Je vais répondre à toutes ces questions. Et aussi vous expliquer comment notre peau fonctionne, comment les rides se fabriquent et quels sont les réponses qui fonctionnent à quel moment.

Pourquoi les rides apparaissent-elles ?

Vous le savez probablement la peau est un organe vivant. Pas une surface sur laquelle on peut agir mais un organe vivant qui a ses propres mécanismes de fonctionnement et d’auto réparation.

Notre peau est composée de 3 couches qui se superposent : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

  • L’épiderme est composé de cellules mortes qui s’éliminent en permanence lors des mouvements, de la douche, …
  • Le derme permet la protection et la réparation des tissus endommagés. C’est le lieu dans lequel les cellules se multiplient pour remplacer celles qui sont éliminées
  • L’hypoderme, riche en graisse et en vaisseaux sanguins, il protège l’organisme des variations de température et il amortit les pressions que la peau subit.

A ces 3 couches s’ajoutent 2 molécules hyper importantes : l’élastine et le collagène. Ce sont elles qui contribuent à l’élasticité et à la tonicité de la peau. Elles qui donnent à notre peau son aspect ferme et rebondi. A partir de 25 ans, la fréquence du renouvellement cellulaire diminue et le vieillissement cutané commence. Mais si on prend l’habitude de soigner sa peau très tôt, on peut ralentir l’apparition des rides.

Nos rides sont la combinaison de facteurs internes et externes

Dans les facteurs internes du vieillissement cutané, on trouve :

  • Le vieillissement cellulaire naturel, génétiquement déterminé : Avec les années, les mécanismes de maintenance de la peau s’altèrent. Le rythme de renouvellement des cellules ralentit, l’activité des glandes sébacées et sudorales diminue, le derme perd en élasticité. Résultat : la peau est moins tendue, des rides se creusent. L’âge auquel débute ce processus est génétiquement déterminé. Certains facteurs externes, comme le soleil, le stress et le tabac contribuent à sa précocité et à sa rapidité.
  • Le stress oxydatif : Nos cellules sont constamment en proie aux agressions oxydantes des radicaux libres, molécules provenant du métabolisme de l’oxygène et de l’azote. Ce phénomène est naturel, mais lorsque la production de radicaux libres dépasse les capacités de défense de l’organisme, nos cellules subissent un « stress » qui favorise leur vieillissement prématuré. La capacité de résistance des cellules est génétiquement déterminée. Elle peut cependant être améliorée par une alimentation riche en composés antioxydants.
  • Le vieillissement hormonal : La baisse de la sécrétion d’œstrogènes observée au fil du temps, et notamment à partir de la ménopause, est associée à une diminution de la production de collagène et d’élastine, substances essentielles à l’élasticité de la peau.

Quant aux facteurs externes, vous les connaissez probablement … mais petit rappel

  • Le soleil : Les effets néfastes d’une exposition excessive sont aujourd’hui reconnus : les ultraviolets ralentissent la fabrication d’élastine au niveau du derme et fragilisent les cellules de l’épiderme.
  • Le tabac : Les produits toxiques contenus dans les cigarettes altèrent le réseau vasculaire nécessaire à l’irrigation des tissus cutanés. Ils dégradent également certains composants du derme, notamment l’acide hyaluronique.
  • La pollution atmosphérique : Elle accélère vieillissement de la peau en diminuant son système immunitaire.
  • Le stress : Il augmente la production de radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré des cellules.
  • Le manque d’hydratationLa déshydratation cutanée est un facteur important dans l’apparition des rides. Plus la peau est déshydratée, plus les rides sont marquées.
  • Le manque de sommeil : Il accélère le vieillissement cutané au même titre que le stress car il empêche le bon fonctionnement des mécanismes d’auto réparation  de la peau notamment entre 1h et 3h du matin.

Que peut-on faire pour traiter ses rides ?

La bonne nouvelle, c’est que nous avons une panoplie de solutions à notre disposition. Et il est super efficace de les associer.

  • Les soins cosmétiques. Ils contribuent à retarder l’apparition des signes du vieillissement et à les atténuer. Si la plupart agissent sur les couches supérieures de l’épiderme, certains soins offriraient une action thérapeutique au-delà de l’épiderme.
  • La médecine esthétique. Elle offre différentes techniques de rajeunissement sans chirurgie.
  • L’injection de produits de comblement comme l’acide hyaluronique ou le collagène permet de lisser les rides et d’améliorer les volumes du visage.
  • L’injection de toxine botulique (ou Botox) entraîne le blocage de certains muscles du visage dont la contraction provoque les rides d’expression. Elle permet de supprimer temporairement les rides d’expression du tiers supérieur du visage.
  • La mésothérapie et la radiofréquence produisent un effet revitalisant sur la peau en stimulant la production de collagène au niveau du derme.
  • Les méthodes de resurfacage cutané, laser et peeling profond, abrasent les tissus cutanés superficiels et provoquent leur régénération.

Surtout, gardez bien à l’esprit que tous ces traitements doivent être faits uniquement par des médecins spécialisés en médecine esthétique ou des dermatologues.

Quelles sont les molécules qui peuvent agir sur les rides ?

Difficile, je vous l’accorde, de se repérer dans l’offre pléthorique en matière de soins antirides, anti-âge, … Pour vous aider, je vous ai préparé une liste des principaux actifs utilisés pour traiter nos rides.

  • la vitamine C, pour son action antioxydante
  • les acides gras essentiels et les céramides, qui contribuent au renforcement de la barrière cutanée
  • les actifs de type pro-collagène qui stimulent la synthèse du collagène
  • la vitamine A acide et ses dérivés, rétinol et rétinoïdes, qui favorisent la régénération du derme et de l’épiderme
  • les AHA (alpha hydroxyacides), acides de fruits présents dans les agrumes et le raisin booster de la régénération des cellules (l’acide glycolique appartient à cette catégorie)
  • la vitamine PP, les sirtuines ou encore le resvératrol, qui ont un effet réparateur et protecteur sur les cellules cutanées
  • la vitamine E

Quels soins choisir et quand les commencer ?

Le vieillissement cutané commence autour de 25 ans. À partir de cet âge, il est conseillé d’utiliser des produits visant à prévenir les signes du vieillissement, et adaptés à votre type de peau. Le choix se fait principalement en fonction du type de peau. Votre soin doit être adapté à votre type de peau et vous procurer une sensation de confort. La meilleure protection reste toutefois d’utiliser dès l’enfance une protection solaire.

Chaque type de peau a ses besoins propres.

  • Pour les peaux grasses, abîmées par le tabac ou l’excès de soleil, un soin offrant une légère action exfoliante, comme une crème aux acides de fruits, peut donner de bons résultats : un effet lissant et “coup d’éclat”. Préférez une texture fluide légère.
  • Pour les peaux sèches, un soin à base de vitamine C ou de dérivés de vitamine A (rétinol) sera plutôt recommandé. Les substances acides (acides de fruits, acide lactique, acide glycolique) sont souvent mal tolérées par les peaux fines et sensibles.
  • Pour les peaux mixtes, dont des besoins en terme d’antirides sont proches de ceux des peaux sèches, les dermatologues conseillent généralement des soins à base d’antioxydants ou de dérivés de la vitamine A (comme le rétinol). Les substances acides (acides de fruits, acide lactique, acide glycolique…) en revanche sont trop irritantes.

Le jour et la nuit, chacun son soin antirides !

Le jour, on recherche des soins qui ont un effet hydratant et protecteur. Ils s’appliquent sur une peau nettoyée, du centre du visage vers l’extérieur et par gestes doux, pour ne pas froisser la peau. N’oubliez pas votre cou et votre décolleté !

Mon conseil : le duo sérum + crème de jour

La nuit, privilégiez des soins qui hydratent la peau et l’aident à se régénérer. Ils s’appliquent de la même façon.

Mon conseil : huile de nuit ou sérum. On alterne en cure. Et au mois une fois par an on fait une cure de rétinol la nuit.

Sachez que la plupart des dermatologues recommandent avant tout l’application d’un soin antioxydant le matin, (à base de vitamine A, C, E, oligo-éléments ou extraits végétaux) et d’une crème antiride adaptée à votre type de peau le soir.

Sans oublier le contour des yeux

C’est une zone très fragile qui peut vite accuser le coup en cas de fatigue ou lors d’un pic de stress. La peau y est fine, fragile, particulièrement vulnérable aux effets du vieillissement naturel et de l’environnement. D’où le recours à des soins spécifiques pour cette zone. Ils s’appliquent au niveau du bord de l’orbite, par légers tapotements de l’intérieur de l’œil vers l’extérieur, sans bouger la peau ni l’étirer. Pour la quantité, l’équivalent d’un grain de riz de produit suffit à chaque application.

Mon conseil : uniquement le matin, jamais le soir pour éviter les yeux gonflés au réveil.

Et la médecine esthétique ?

Elle offre une large palette de solutions pour estomper les rides d’expression comme la ride du lion, celles des sillons naso-géniens et les rides du contour de l’œil. Vous trouverez 2 molécules stars en médecine esthétique.

L’acide hyaluronique

C’est un polysaccharide naturellement présent dans le derme. Il est l’une des composantes principales de la substance intercellulaire. Avec l’âge cependant, la quantité présente dans la peau diminue, favorisant la déshydratation des tissus et l’apparition de rides.

Les injections d’acide hyaluronique visent à combler les rides profondes du visage et à le remodeler. Une fois injectée, la substance se comporte comme une éponge : elle se gorge d’eau, soutient les tissus cutanés et lisse les rides de l’intérieur.

On peut ainsi traiter :

  • les sillons naso-géniens
  • les rides du lion (entre les sourcils)
  • les rides de la patte d’oie
  • les ridules de la lèvre supérieure
  • les plis d’amertume.

Les effets des injections durent de 8 à 12 mois. Des séances d’entretien sont nécessaires pour entretenir les résultats. Les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que les personnes atteintes de troubles de la coagulation ou de maladies auto-immunes, ne peuvent recourir aux injections de produits de comblement.

Le botox

C’est une molécule utilisée pour bloquer les muscles du visage à l’origine des rides d’expression sur le tiers supérieur du visage. En clair, pour la ride du lion, les ridules du contour de l’œil et les rides transversales du front.

Mon rituel antirides

J’ai essayé beaucoup de produits et de protocoles. Le meilleur rituel que j’ai trouvé pour préserver la qualité de ma peau est :

1/ tous les soirs le double nettoyage de la peau.

C’est le premier geste de la belle peau, la première action jeunesse durable. Le double nettoyage de la peau c’est le geste anti-âge incontournable. J’associe une huile démaquillante à un lait démaquillant.

Ma sélection HUILE + LAIT

2/ tous les matins, une brume protectrice contre les UV et la pollution, un sérum, un contour de l’œil et un soin de jour avec SPF

3/ le soir, une essence hydratante et une huile de nuit.

Je traite aussi ma peau de l’intérieur

Soutenir sa peau de l’intérieur c’est aussi super important. Notre alimentation et les compléments alimentaires sont des aides à ne pas sous-estimer.

Quelles sont ces vitamines et minéraux dont notre peau a un besoin au quotidien ?

  •  La Vitamine A ou rétinol : elle favorise le renouvellement des cellules cutanées, la fabrication du collagène et de l’acide hyaluronique. Elle régule l’activité des mélanocytes, les cellules qui fabriquent le pigment brun cutané. On la trouve dans de nombreux produits cosmétiques avec des concentrations plus ou moins fortes.
  • La Vitamine E : c’est un grand antioxydant qui protège les lipides des membranes cellulaires et donc la vitalité de la peau. C’est LA vitamine jeunesse de la peau.
  • La Vitamine C : c’est un antioxydant majeur dans la lutte contre le vieillissement des cellules. Elle est nécessaire à la fabrication du collagène, elle éclaircit la peau et lutte contre les taches pigmentaires. La vitamine C protège en profondeur la peau des dommages causés par les radicaux libres  (soleil, stress, tabac, pollution) responsable des signes visibles du vieillissement (rides, ridules, tâches). Et elle est aussi un formidable boosteur d’éclat.
  • La Vitamine B5 : elle favorise la réparation cutanée et la fabrication du collagène. Elle est aussi anti-inflammatoire et apaisante pour les peaux irritées et très sèches.

Dans mon alimentation, je privilégie quoi ?

L’avocat, le super aliment par excellence pour la peau.

Riche en vitamine E, un puissant anti oxydant qui agit en synergie avec d’autres nutriments comme la vitamine C, le bêta-carotène et le sélénium, il nous protège des maladies cardio-vasculaires, préserve la jeunesse des yeux et de la peau et limite la baisse de nos défenses immunitaires.

Les noix du brésil qui regorgent elles aussi de vitamine E.
Les poissons gras

On les choisit de petites tailles riches en oméga 3 comme les sardines, le maquereau, le hareng, …

L’huile de ricin

Très riche en acides gras et en vitamine E, en Oméga 9 et 6, elle hydrate et nourrit en profondeur la peau en la repulpant en douceur. Vous pouvez l’appliquer directement sur les rides pour stimuler la production de collagène et d’élastique. Un conseil, utilisez de petites quantités car elle est assez grasse.

Je bannis le sucre de mon alimentation.

Le sucre c’est l’ennemi absolu à la fois de la peau et de la silhouette. Il a les effets d’une drogue sur notre organisme et crée des addictions sévères. Pour vieillir en bonne santé avec une jolie peau et une jolie silhouette, je vous conseille la tolérance zéro avec le sucre raffiné, celui des farines blanches, des sucreries, des gâteaux, …

Savez-vous que le sucre favorise les rides en activant un processus chimique naturel mais terrible pour notre peau à savoir la glycation. En clair, les molécules de glucose présentent dans le sang en excès se caramélisent entrainant dans le derme une rigidification voir une rupture des fibres de collagène et d’élastine qui assurent le maintien cutané. Résultat, une perte de souplesse de la peau qui sa casse favorisant l’apparition des rides et d’une coloration un peu jaune de la peau. Donc le MEILLEUR TRAITEMENT ANTI-RIDES est le RÉGIME SANS SUCRE.

J’aide ma peau de l’intérieur avec des cures de compléments alimentaires.

Je fais différentes cures dans l’année et je veille à mixer :

  • Des omégas 3
  • De la bourrache
  • Des vitamines A, C et E
  • Du sélénium

Quelques cures dont j’ai été contente :

Et en ce moment, j’ai commencé une cure de AQUADERM des LABORATOIRES NHCO anti-rides, repulpeur et raffermissant qui agit au niveau du derme là où se trouve nos réserves de collagène, élastine et acide hyaluronique. Les 3 substances naturelles, nous l’avons vu, qui confèrent à la peau sa fermeté, son élasticité et son hydratation.

Retrouvez aussi tous mes conseils sur ma chaîne YOUTUBE, 50 ANS C’EST SUPER

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.