0
Billets d'humeur

Je préfère l’allure et le style à la mode.

24 février 2020

J’ai toujours adoré les fringues et je pense que le look est important car il participe entièrement de ma personnalité. Mon allure et mon style parlent de moi, de ce que j’aime, de mon énergie et de ma confiance en moi. Je suis incapable de sortir avec n’importe quoi sur le dos y compris pour aller juste en bas de chez moi au marché. Je déteste les joggings et autres survêtements et les tenues de sport sont faites pour le sport justement.

La mode « fashion » ne me passionne pas plus que ça.

Ou plutôt, sa dimension éphémère me dérange de plus en plus. Elle nous pousse à avoir toujours envie de quelque chose de nouveau et à remplir ses placards de vêtements qu’on portera ou pas. Pendant des années, j’ai accumulé des fringues comme beaucoup d’entre nous. A chacun de mes déménagements, j’en vendais beaucoup et j’en faisais aussi profiter mes amies. J’ai fini par trouver le système ridicule.

C’est la prédominance de la fast fashion qui a créée ce phénomène. Certes, on peut trouver tout pas cher et donc on achète trop et après on le regrette. Je ne suis pas fan de ces enseignes et je me rends compte que la plupart du temps j’achète des fringues défouloir d’autre chose. Jamais des pièces qui me font tellement plaisir que je les garde.

Alors, j’ai décidé de limiter mes achats aux quelques marques que j’aime vraiment et que je garde des années. En faisant ça, je me suis rendu compte que pour moi le style et l’allure primaient sur la mode. Hors de question que je porte des fringues qui ne me vont pas juste parce que c’est à la mode. Et d’ailleurs, est-ce vraiment une envie d’être à la mode ? Pour moi, non .J’aime feuilleter les magazines féminins mais surtout ce qui m’inspire ce sont les personnalités de certaines femmes dont j’aime les audaces et les associations vestimentaires.

Je déteste …

… les cols claudine ridicules sur moi, les jupe culottes qui coupent ma silhouette, les imprimés en général qui restent dans les placards, les robes nuisettes de nymphéas, les jupes midi ou longues, les bonnets qui ne me vont pas, l’orange, le rouge lie de vin et le moutarde qui me donnent mauvaise mine …

… et aussi les looks prêt à l’emploi : rock, bourgeoise, hipsteuse, … les magazines féminins raffolent des cases toutes prêtes et moi je trouve ces petites boîtes étriquées et trop réductrices. Si l’âge a bien un avantage c’est qu’au fur et à mesure on sait ce qui nous va, ce qui nous plaît et surtout le type de fringues dans lesquelles on se sent bien. Et ça pour moi c’est le critère essentiel. Comment je me sens dans une fringue. Parfois, je me surprends encore à essayer des trucs et en me regardant dans le miroir de la cabine j’éclate de rire en me demandant pourquoi j’ai eu envie de me déguiser comme ça.

Je préfère être moi-même qu’être à la mode.

J’ai une passion pour les pantalons sous toutes leurs formes surtout quand ils sont en cuir ou en jean. Je porte parfois des jupes ou des robes mais ce n’est pas mon premier réflexe le matin. J’aime la liberté et la force que donne le pantalon. Je me sens plus fragile en robe ou en jupe. Plus attendue et moins dans la surprise.

Je ne suis pas très à l’aise avec les représentations traditionnelles et archétypales du féminin et de la féminité. Pourtant, je suis addict des talons hauts même très hauts. Je m’en sépare rarement. Sauf depuis que je travaille à mon compte où je ne suis plus tenue de mettre tous les matins mon costume de scène. Et surtout je me déplace davantage à pied et là impossible de le faire perchée sur des talons de 12.

Ma chance, les boots à grosse semelle, façon Doc Martens revisitées, que j’affectionne particulièrement. Elles architecturent n’importe quel look et donnent à la silhouette de l’allure et du style. Elles twistent tous les looks. En revanche, je n’adore pas les sneakers et je déteste les ballerines. Je me trouve ridicule en ballerine et je trouve qu’il faut des jambes façon Julia Roberts pour qu’elles soient seyantes.

Côté couleurs, j’ai une passion pour le marine, le gris et le kaki. J’ai passé des années en noir des pieds à la tête mais depuis quelques temps je trouve que le marine me donne meilleure mine que le noir. J’ai une collection de pulls marine que je décline été comme hiver.

Récemment j’ai découvert que les couleurs claires en haut ont un effet réel sur la lumière du teint. Ivoire, gris clair, gris bleuté, beige, … en hiver elles donnent bonne mine et illuminent les traits même fatigués. Je leur ai ouvert ma garde robe hivernale.

Vestes, manteaux, ¾, blousons de cuir, … je les mélange en permanence. J’adore aussi la fourrure même si je sais que c’est totalement politically incorrect. C’est dans mes gênes. Je viens de l’Est, le froid et la fourrure sont dans mon ADN. Je les achète essentiellement en vintage.

Mon style évolue au fil des années

Mais il a gardé des constantes. Aujourd’hui, je ne mets plus de mini jupes ultra courtes. Non pour obéir à un diktat mais plutôt parce je ne me sens plus très bien dedans sauf à la plage. Je ne suis pas fan non plus des robes longues façon à fleurs façon “la petite maison dans la prairie”. Je fuis en fait tout ce qui me semble un déguisement pour moi. Même quand les magazines en font des caisses genre mode du pyjama de ville, retour du cycliste, … j’aime bien faire de la résistance !

Mon allure et style de  base

Dans mon dressing, on trouve des :

  • pulls marine col rond
  • chemises blanches de toutes les tailles et de toutes les formes
  • blousons en jean
  • chemises à carreaux façon Wild wild west que j’adore
  • horts en jeans “home made” à partir de vieux jeans
  • pantalons de cuir slim, large, de motard, …
  • marinières revisitées
  • 2 ou 3 jeans
  • chinos
  • blousons de cuir
  • bombers kaki ou marine
  • des pulls que j’affectionne hiver comme été
  • des écharpes toute l’année
  • quelques sweat-shirts
  • des manteaux droits ou oversizes, un caban, des 3/4, …
  • une jupe en jean
  • 2 ou 3 robes noires que j’ai depuis des années
  • une combinaison smoking pour le soir.
  • des boots à très hauts talons et des grosses chaussures façon rangers ou chaussures de randonnées.
  • des birkenstock dont je raffole

Mes marques favorites : Isabel Marant, Bellerose, Leon &Harper, Schott, APC.

Ce que je fuis dans mon style et mon allure …

  • les leggings sauf pour les cours de yoga
  • le manteau doudoune, il tasse la silhouette et tout le monde a l’air gros dedans
  • le lycra que je réserve au sport
  • les collants chair, probablement le truc le plus moche qui ait été inventé. Anti-sexy, 10 ans de plus assurés !
  • les mocassins anglais, trop classiques et qui ne mettent pas en valeur la silhouette
  • le trench beige, je n’en plus de le voir partout en général associé à une marinière
  • les robes longues à fleurs, j’ai juste l’air ridicule
  • les pyjamas de ville
  • les jupes longue plissée, j’ai l’impression de me retrouver au couvent
  • les caracos, une autre époque
  • les couleurs fluos et flashy
  • les mules plates sauf si on mesure 1M80 avec des jambes de plus de 1m10
  • les escarpins à petits talons à moins de vouloir prendre 10 ans d’un coup
  • les logos visibles, je ne suis pas un panneau publicitaire

Alors, plus de prise de tête avec la mode. Le plus important c’est l’allure et le style. Et ça, nul besoin de se ruer dans les magasins à chaque changement de saisons. Le style, c’est plutôt l’art d’accommoder ce qui se trouve déjà dans nos placards. Et aussi, de savoir adapter son vestiaire à sa silhouette. Une silhouette androgyne et une silhouette avec des formes ne peuvent pas forcément adopter les mêmes formes de vêtements, les mêmes couleurs, … Et quand on doute, les grands magasins proposent maintenant très souvent des coachings vestimentaires. Parfois, c’est intéressant d’avoir un avis extérieur. Ça permet d’oser et d’aller vers des couleurs, des formes, des matières nouvelles.

Poursuivez votre lecture !

9 Commentaires

  • Avatar
    Répondre Marie44 24 février 2020 at 14:23

    Bonjour
    Je vous rejoins sur votre façon de voir la mode.
    A 50 ans je sais aussi ce qui me va ou non.
    J’essaie d’acheter peu mais beau pour que ça dure dans le temps.
    Et puis vêtements comme chaussures je me fis à mes ressentis. Des que j’hésite je préfère réfléchir à l’achat.
    Merci pour tous vos partages 🙏
    Belle journée 😎
    Marie

    • Natacha Dzikowski
      Répondre Natacha Dzikowski 24 février 2020 at 15:59

      😊🙏

  • Avatar
    Répondre Nathalie 24 février 2020 at 15:30

    Bonjour Natacha
    Dommage que vous n ayez pas fait une seance photo defile de votre garde robe on imagine les vetements mais sur le mannequin c est plus convainquant…
    Merci pour vos idees belle journee Natacha

    • Natacha Dzikowski
      Répondre Natacha Dzikowski 24 février 2020 at 15:59

      😊🙏

  • Avatar
    Répondre ANNE LANG 29 février 2020 at 09:41

    Bonjour Natacha,
    Je crois voir mon dressing ! Peut être sommes nous nombreuses à faire le même cheminement. En ce qui vous concerne, vous êtes rayonnante et de toute évidence ce rayonnement vient de l’intérieur – aucun vêtement, aussi beau, aussi couteux soit il ne donnera jamais le même résultat.
    Merci pour vos articles
    Anne

    • Natacha Dzikowski
      Répondre Natacha Dzikowski 29 février 2020 at 11:34

      Merci Anne de votre message et de vos encouragements. Le chemin intérieur est le plus fort en effet. Très beau week-end 😊🙏

  • Avatar
    Répondre Chantal 29 février 2020 at 10:05

    ma maman avait toujours ce mot à la bouche: c’est à la mode ? Alors peut-être par provocation, très jeune j’ai refusé tout ce qu’on disait être à la mode, j’ai préféré depuis toujours ce qui me semblait “être moi”, ce qui me permettait d’être dans le moment celle que je voulais être… c’est passé par des tenues féminines( c’est fou comme on devient ce que l’on porte…)puis par des tenues masculin-féminin, où le mélange pantalon, chemise légère, me donnait la force de l’un et la fragilité de l’autre. Mes tenues sont quasi toujours le reflet de mon moral. C’est pour cela aussi que je suis anti-mode: on ne me dicte pas mon humeur si facilement 🙂

  • Avatar
    Répondre cecile30 3 mars 2020 at 18:14

    bonjour merci pour l’article
    je commence aussi à gérer mon dressing je sais n’ayant pas encore fini ma carrière et donc qu’après j’ai bien l’intention de ne plus porter de jean, j’en peux plus de les voir .
    j’aime aussi cette marque birkenstock comme chausson
    bonne apres midi
    cecile30/ lapivoine30 instagram

    • Natacha Dzikowski
      Répondre Natacha Dzikowski 3 mars 2020 at 18:18

      Merci de vos messages et commentaires 😊🙏

    Laisser un commentaire

    En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.