0
Beauty La peau

Petite check list beauté à 40 ans !

9 avril 2021

40 ans, à ce premier âge charnière, on se demande, bien légitimement, s’il ne serait pas temps de faire quelques ajustements à nos rituels beauté, revoir notre hygiène alimentaire et commencer à envisager une hygiène de vie différente. Pour vous aider, je vous propose ma check list beauté en 6 étapes pour rayonner à 40 ans.

1/ Prendre rendez-vous chez le dermatologue

L’objectif est de montrer sa peau à un professionnel afin de comprendre son fonctionnement en tant qu’organe. Oui la peau est un organe vivant qui a sa chronobiologie, son rythme, ses besoins. C’est important de comprendre ce qui l’abîme et accélère son vieillissement et ce qui, au contraire la nourrit, la préserve, la protège, la renforce.

Vous seriez étonnée de découvrir que 80% du vieillissement cutané est due à des agressions extérieures : UV, pollution, tabac. Que les rides se forment à cause du sucre qui en créant le phénomène de la glycation, caramélise les fibres dont le collagène armature clé de la fermeté de la peau.

Voir un expert de la peau permet de passer en revue tous les sujets qui la concerne : alimentation, cosmétiques, hygiène de vie globale, … Et oui, impossible d’avoir une jolie peau avec des intestins en mauvaise santé tant notre microbiote intestinal joue un rôle clé pour notre santé globale et celle de notre peau.

Grâce à ce check-up cutané, vous saurez si vous devez prendre soin de votre capital fermeté pour prévenir des risques d’affaissement cutané ou plutôt de votre capital densité. Vous pourrez adopter le bon rituel de soin et choisir des produits cosmétiques adaptés aux besoins de votre peau. Et aussi, profitez en pour faire vérifier vos grains de beauté et taches.

D’ores et déjà, retenez qu’à partir de 40 ans,

  • On hydrate sa peau en profondeur. C’est le bon moment de faire connaissance avec l’acide hyaluronique en sérum et pourquoi pas en compléments alimentaires.
  • Vitamines et antioxydants pour la nourrir de l’intérieur et de l’extérieur
  • Protection UV toute l’année même en ville dans son soin de jour ou son fond de teint.

2/ Se mettre (enfin) au sport.

40 ans, c’est le bon âge pour le faire vraiment ! Courir ou faire du yoga une fois par semaine, c’est formidable mais à 40 ans il faut commencer à penser le sport comme un investissement sur le long terme et adopter une pratique plus soutenue et plus fréquente. Je vous conseille de cibler vos activités et de vous concentrer autour de 3 points centraux :

  • La sangle abdominale. Elle est la garante du ventre plat. C’est elle qui fait office de gaine pour nos organes. Croyez-moi plus on a des abdos en béton, plus on conserve un ventre plat et on évite la graisse abdominale disgracieuse. Là, pas de mystère, place à la musculation avec une bonne concentration sur le transverse.
  • Les bras, le duo biceps/triceps. Indispensable pour avoir de jolies épaules et éviter le plissé des bras pas très heureux.
  • La posture, rien de plus disgracieux que le dos vouté, les épaules qui rentrent et le ventre qui part en avant. Là aussi, les exercices de Pilates et de Yoga peuvent vous aider à travailler votre posture.

Quel est le bon rythme ?

Idéalement tous les jours 15 à 20 à d’exercices de musculation chez soi. Vous avez juste besoin d’un tapis et d’une bonne application pour enchaîner les exercices de façon guidée au début pour vous familiariser avec les séries d’exercices. Les cours sur zoom et autres supports digitaux sont tout aussi bons. C’est un rituel à instaurer et à ne pas lâcher. Au bout de quelques temps, on y prend tellement goût, on voit ses progrès et son corps changer.

J’ai recommencé le sport et la musculation à 40 ans. Au début, je n’y allais pas de gaieté de cœur et puis je me suis prise au jeu. J’ai réussi à caler 1H de Pilates tous les matins aux aurores dans mon agenda. Aujourd’hui, je fais 1 heure de sport tous les matins en associant musculation et cardio, exercices fractionnés, … et quand je ne peux pas faire ma séance hebdomadaire, elle me manque, je sens bien que mon corps en a besoin, que l’activité physique quotidienne me fait du bien.

Intégrer l’activité physique à son quotidien.

Bouger dès que c’est possible. Profitez de toutes les occasions. Oubliez les ascenseurs, marcher pour aller faire vos courses, descendez 1 ou 2 stations de métro avant votre destination, … Transformez vos déplacements en occasion de mouvement.

3/ Bannir le sucre de son alimentation

Quand je dis sucre, je veux parler du sucre raffiné et des farines blanches à index glycémique très élevé. Les fruits ne sont pas concernés car ils sont riches en fibres. Le sucre blanc raffiné est un serial killer responsable je vous l’ai dit de nos rides, des bourrelets disgracieux, du surpoids et potentiellement de l’inflammation chronique pouvant déboucher sur du diabète de type 2, de l’obésité, …

Le sucre est addictif

En cela il s’apparente à une drogue. Car, plus les sucres sont nombreux, plus le pancréas travaille, faisant descendre la glycémie parfois brutalement. D’où une hypoglycémie responsable de fringales qui poussent à reprendre du sucre. Et là, le sucre appelle le sucre et le cercle infernal commence. Résultat, la plaquette de chocolat a disparu, sans parler des petits sablés ou des macarons.

Le sucre déséquilibre notre flore intestinale, lieu de notre immunité.

La consommation de sucres rapides peut créer des déséquilibres sévères de la flore intestinale et augmenter significativement la proportion de certains champignons dans notre microbiote intestinal. Pour être précise, les Candida albicans, champignons microscopiques qui vivent à l’état de levure dans notre flore intestinale, adorent le sucre qui favorise son expansion. Résultat : des mycoses, des candidoses, des hypersensibilités alimentaires et des problèmes ORL.

Plus vite, vous le bannirez de votre alimentation, meilleure sera votre santé, votre peau, votre silhouette.

Mes astuces pour consommer moins de sucre

  • arrêter de sucrer thé, café, tisanes
  • arrêter les sodas et toutes les boissons sucrées.
  • éliminer les aliments riches en sucres à fort IG comme le pain blanc, les pâtisseries, les viennoiseries, les pâtes et riz blancs, …
  • remplacer la confiture par des purées de fruits home made (pas trop difficile, découper des fruits et les faire cuire à feux doux dans une casserole)
  • remplacer la farine blanche par des farines complètes ou semi-complètes en privilégiant des farines comme celle de sarrasin.
  • privilégier les pâtes et le riz semi-complets ou complets
  • éviter caramel, confiserie et bonbons
  • limiter la consommation de chocolat aux moments plaisir uniquement en toute petite quantité en veillant à privilégier le chocolat noir versus la version au lait ou le chocolat blanc
  • privilégier les laits végétaux, soja, riz, amande, noisette, avoine
  • choisir des céréales complètes sans sucre ajouté
  • remplacer les crèmes glacées par des sorbets
  • fuir les aliments light et chargés en aspartame.
  • Éviter la nourriture industrielle qui regorge de sucres cachés.

4/ Bien nettoyer sa peau le soir

Impossible d’aller se coucher sans nettoyer parfaitement sa peau pour la débarrasser du maquillage et des particules fines de la pollution. La peau est un organe vivant. Elle a besoin de respirer, de s’oxygéner. La nuit, elle se détoxifie et s’auto régénère. Pour le faire, elle a besoin d’être parfaitement propre.

Une seule solution : le double démaquillage avec une huile démaquillante qui se rince à l’eau pour commencer car les huiles ont la capacité d’absorber les corps gras et les particules fines. Ensuite, on applique un lait ou un gel démaquillant selon la texture que vous préférez.

Pour parfaire le nettoyage et préparer la peau à recevoir les soins de nuit, appliquez une eau florale ou un hydrolat.

Le double démaquillage c’est vraiment le premier geste jeunesse de la peau. Inutile d’appliquer des soins sophistiqués sur une peau mal nettoyée. L’eau micellaire est un faux ami absolu. Elle est pleine d’ingrédients qui décape la peau, la fragilise en attaquant le film hydrolipidique. A fuir au quotidien.

5/ Adapter son maquillage.

Objectif éclat et fraîcheur. Difficile de continuer à se maquiller à 40 ans comme à 30. La peau est différente, les volumes du visage aussi. Si vous aviez l’habitude de beaucoup vous maquiller, levez un peu la main. J’adorais poudrer ma peau le matin. J’ai arrêté de le faire quand je me suis rendu compte que la poudre aplatissait les volumes de mon âge et me faisait perdre de l’éclat.

Si vous êtes adepte du no make up, vous pouvez commencer à utiliser une crème teintée bonne mine qui hydrate, donne de l’éclat et camoufle les petites imperfections. Sans oublier le blush crème plus facile à travailler et qui donne bonne mine. Pour ouvrir le regard, épaississez la ligne des cils par des petits traits de crayon noir ou brun foncé et pensez au mascara qui habille et intensifie le regard. Avec le masque, c’est encore plus important de travailler ses yeux.

Un cadeau sympa à s’offrir, quand on pourra le faire, c’est d’aller se faire maquiller par un professionnel. De nombreuses marques le proposent et c’est vraiment utile. Je l’ai fait avec Mac et j’ai appris plein d’astuces pour conserver mon smoky eyes sans ressembler à Nosferatu. Certaines marques proposent des leçons en ligne !

6/ Filer chez le coiffeur.

Les longueurs post ados, les premiers cheveux blancs qui nous dérangent, … les cheveux méritent notre attention car une bonne coupe adaptée à la nature de nos cheveux participe de notre style et de notre allure. Si vous avez envie de changer de tête et ne savez pas bien dans quelle direction aller, découper des coupes qui vous plaisent dans les magazines en choisissant des photos de cheveux proches des vôtres. Je dis ça car pendant longtemps je donnais à mon coiffeur des exemples de coupes de cheveux bruns, hyper fournis alors que les miens sont blonds et fins et raides. Chercher l’erreur. Impossible à reproduire.

Optez pour une coupe dynamique, avec des accidents, du mouvement, pas trop coiffée. Gardez en tête qu’une frange peut camoufler naturellement les premières rides du front ! Quant aux premiers cheveux blancs, vous choisissez ou non de les camoufler mais c’est une décision sachant qu’il y a pléthores de solutions disponibles à faire chez soi ou chez le coloriste.

40 ans demain, j’en profite pour m’offrir mon un check up beauté personnalisé ?

Belle peau

Les bons rituels, les bons produits, les bons gestes. 100% sur mesure.

 

 

 

 

Poursuivez votre lecture !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

En déposant un commentaire, vous acceptez notre politique de données personnelles.